C’est sous un ciel peu clément que les Landorthais ont célébré ce 73ème anniversaire du 8 Mai 1945. Exceptionnellement , il n’y avait pas de service religieux mais l’hommage rendu à tous ceux qui ont payé de leur vie la liberté d’aujourd’hui, s’est déroulé conformément à la tradition, devant le monument aux morts. En l’absence de Mme le Maire Janine Brunet et de Mme Cortinas , c’est Christian Teillol (adjoint) qui a officié cette célébration. Celui-ci n’a pas manqué de rappeler que le sacrifice de nos aînés n’a pas été vain. Il faut se souvenir du passé pour mieux construire l’avenir. Le souvenir des morts c’est dire aux vivants que rien ne vaut la vie.

Les commémorations travaillent dans tous les sens. Ce mercredi 9 mai, c’est la journée de l’Europe, le jeudi 10 mai, la commémoration de l’abolition de l’esclavage. Le génocide, l’esclavage l’exclusion des minorités, la persécution de l’étranger et du différent, l’oppression des plus faibles, les guerres fratricides, toute ces souffrances que l’on ne voudrait plus ni subir, ni à faire subir. Le message véhiculé par ce type de commémoration  du 8 Mai doit servir à renforcer notre vigilance…

Après la lecture du message de Mme Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’état auprès de Mme la ministre des armées, La Marseillaise reprise par l’assistance a clôturé ce moment solennel. Le dépôt d’une gerbe et un instant de recueillement ont complété cette manifestation du souvenir suivi du verre de l’amitié et… de la paix,  servi à la mairie.