Les anysethiers du Comminges se sont retrouvés dans la salle polyvalente de Landorthe pour leur traditionnel rendez-vous propice à l’intronisation de nouveaux adhérents.

Un peu d’histoire…

Cette confrérie puise ses racines, en  l’an de grâce 1263 sous le règne du roi St-Louis dont le but principal était de mettre ses connaissances des propriétés de l’anis au service d’un idéal : aider autrui. On écrasait les graines d’anis avec un pilon arrondi en forme de marteau (utilisé actuellement pour l’intronisation des nouveaux anysethiers). Après distillation et macération de la pâte obtenue, on fabriquait des onguents et liqueurs. En 1955, un groupe de personnalités des arts et de la culture a entrepris de faire revivre ces antiques traditions au travers de l’association des anysethiers, visant à défendre des valeurs culturelles et morales.

Des commanderies se sont créées dans toutes les régions et dans certains pays (84 en France et une quinzaine à l’étranger). Les anysethiers sont  des protecteurs des arts, des sciences et des lettres. Ils font office de “bon samaritain”. Ils sont là pour servir, oser, innover et entreprendre comme l’a rappelé Claude Pieragostini, le président de l’ordre international. La Commanderie de Comminges participe ainsi régulièrement à des évènements et actions philanthropiques.

Une soirée d’intronisation

Le président et grand Maître de la commanderie du Comminges,Thierry Labat a donc accueilli les anysethiers pour une soirée d’intronisation suivie d’un repas. Les intronisés (régionaux) du jour, au nombre de 5, se sont prêtés de bonne grâce aux préceptes de l’association avec notamment la dégustation d’un breuvage à base d’anis. Tout cela dans une ambiance sérieuse mais bon enfant. Thierry Labat a remis une médaille à Jean-Denis Fourment (messire Jean-Denis) ainsi qu’au prévôt Jean-Jacques Doueil pour leurs vingt années au service des anysethiers. Cette cérémonie s’est achevée par la remise de 2 chèques de solidarité. L’antenne saint-gaudinoise de France Parkinson représentée par Evelyne Barbazanges déléguée départementale et l’antenne de la ligue contre le Cancer (Comminges) représentée par Christiane Séjalon ont donc ainsi bénéficié de cette aide providentielle des Anysethiers qui n’ont pas dérogé à leurs principes de fraternité et de service.