ELLES : 0

CSGF : 3 Ottonelli ( 44ème) Ballarin ( 85ème) Marques ( 90ème)

Les rencontres entre les deux voisins sont toujours particulières, sans animosité malsaine mais certains jouent, comme le disait joliment un joueur de l’ELLES “avec un supplément d’âme”.

La première chaude alerte est favorable aux visiteurs qui, à moins de 2 m du but de Combes, ratent l’immanquable (7ème). Côté local , il faut attendre la 17ème pour voir une belle frappe de Boukebouche échouer légèrement à droite des buts de Ricochon. L’entre-jeu saint-gaudinois a pris les affaires en main et s’impose au niveau de l’engagement et de la vitesse d’exécution. On joue le plus souvent dans le camp de l’ELLES. Combe oblige le gardien Combes à écarter de nouveau le danger du bout des doigts ( 42ème) mais le remuant Ottonelli se défait finalement du dernier rempart des verts juste avant le repos (44ème).

Cet avantage n’est pas volé mais l’Entente avec la rentrée de Youness,n’abdique pas.Le coup franc de Lacaze( 48 ième) suivi d’un fait de jeu plutôt confus voit un but local refusé. Le tournant du match peut-être pour l’ELLES qui ne va plus alors se créer de franches situations de but.Les approches du but de Ricochon sont sporadiques .Danger encore avec la tête de Lafforgue sur la transversale ( 61ème); le tir contré d’Hassan suivi d’un corner donne la possibilité à Antho de revenir au score mais son tir effleure l’équerre ( 63ème). Le match perd de son intensité côté ELLES et le moral s’effrite à l’amorce du dernier quart d’heure. Ottonelli ( 75ème), Lafforgue (80ème) sont tout près d’enfoncer le clou mais c’est Ballarin sous la forme d’un pénalty raté mais repris victorieusement qui donne de l’air à son équipe.

Les verts boiront le calice jusqu’à la lie avec un 3ème but marqué à la dernière minute par Marques. Une défaite sévère ( 3-0) sanctionne des débats où les verts ont paru emprunté face à un adversaire visiblement plus motivé.