Les sapeurs pompiers, ces personnes toujours prêtes à risquer leur vie pour venir au secours d’autres personnes en danger, ne sont pas des « kamikazes ». Un entrainement soutenu leur est demandé afin qu’en situation, ils puissent réagir en limitant au maximum ces risques. C’est ainsi que le Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieu Périlleux (GRIMP) est passé à la manœuvre, début avril, sur la façade de la cathédrale de Rieux-Volvestre.

Ce sont les soldats du centre de secours de Vion, commune située dans le département de l’Ardèche, en région Auvergne-Rhône-Alpes qui ont fait le déplacement pour cet exercice.

Toutes les précautions avaient été prises et la météo fut propice pour cette simulation en milieu périlleux. Aussi l’exercice s’est-il déroulé sans problème. Le sapeur simulant la personne secourue, qui avait pris place dans la nacelle, est arrivé au sol sans encombre.