Le Syndicat Intercommunal à Vocations Multiples (SIVOM) de Saint-Gaudens Aspet Montréjeau Magnoac a tenu un conseil syndical consacré au budget 2018.

Régulièrement 3 à 4 conseils par an ( orientations budgétaires, votes des budgets, budgets supplémentaires, si nécessaire ) réunissent les élus des cantons concernés. Le président Jean-Louis Puysségur a ainsi défini les grandes lignes de ce budget précisant que les services du SIVOM, un service public, se doivent d’être bons, performants, que la transparence est capitale et qu’ici c’est une politique de terrain qui prime où la politique politicienne n’a pas sa place. La rigueur et la patience sont des vertus à développer. Le résultat analytique de 2017 s’élève à 498 495.00 € pour un chiffre d’affaires de 23 millions €. Ce résultat n’est pas l’effet de la fluctuation exceptionnelle d’un service mais la stabilisation de tous : déchets ménagers, voirie, pompes funèbres, restaurant…

Concernant la gouvernance du SIVOM, Jean-Louis Puysségur se plaît à rappeler que ce n’est pas un métier mais un mandat public. Au rayon des investissements ceux-ci sont réfléchis, raisonnés où la règle des marchés publics est respectée. Le SIVOM est certifié norme ISO 14001 ( norme pour répondre aux préoccupations environnementales des consommateurs) pour les déchets : traitement, tri, compostage.Pour 2018 ( service général) il est envisagé le recrutement d’un DRH et 3 points principaux sont à mettre en avant:

– poursuivre le dialogue avec les Communautés de Communes concernées pour l’exercice de la compétence voirie et pour l’exercice des compétences déchets ménagers et restauration.
– l’orientation de fusion du SIVOM et du SYSTOM ( syndicat de syndicats de traitement et transport des ordures ménagères) est maintenue pour une réalisation en 2018.
– enfin l’efficacité de la restructuration et la professionnalisation du service des pompes funèbres va permettre de rénover le service à Clarac et créer un crématorium.
La maîtrise des dépenses n’est pas un frein au développement du SIVOM mais seuls les résultats affichés permettront d’améliorer encore les prestations publiques locales.