ELLES : 5 Miralès ( 12ème) Ferreira ( 20ème, 43ème, 80ème) Pruvot (82ème)
Montespan/Figarol : 2 Araujo ( 25ème), Mesplé ( 67ème)

Le ton est donné par Ferreira qui se charge d’échauffer le gardien dès la 5ème et 6ème minute de jeu! L’entrée en matière est la bonne et la pression s’accentuant, les visiteurs concèdent un pénalty que se chargera de convertir Miralès ( 12ème ). On double la mise et cette fois ci sera la bonne pour Ferreira ( 20ème). Montespan va s’appuyer sur le but inscrit par Araujo ( 25ème) pour croire en sa bonne étoile. Conscients du danger Pruvot et Bodet sont à deux doigts d’ajouter un 3ème but de près ( 35ème). Pruvot et Ferreira se montrent les plus incisifs aux avants postes et c’est plutôt logiquement que Ferreira ajoute un 3ème but ( 43ème ) qui semble à ce moment là du match laisser imaginer l’issue finale.

Au retour des vestiaires, coup d’arrêt à l’esprit offensif affiché avec peu de choses à se mettre sous la dent pour le spectateur. Il faudra que les visiteurs aiguillonnent les verts avec un 2ème but de Mesplé (67ème) pour laisser planer un doute. Cette absence défensive va remettre les verts dans le droit chemin. On reprend l’initiative et le bon travail amorcé par Aguirre débouche sur un excellent centre en retrait véritable offrande pour Ferreira qui conclut de belle manière (80ème). Pruvot voit lui aussi ses efforts récompensés et c’est à lui que reviendra l’honneur de clôturer la marque avec l’appui de son complice Ferreira. Victoire 5-2 objectif rempli pour le plaisir des supporters locaux.

En bref :

Pyrénées Sud / ELLES : 1-2
Belle opération pour l’Entente qui s’impose à l’extérieur avec 2 buts signés Antho (25ème ) sur service de Tombini et Younes ( 70ème) sur service d’Antho. Du bel ouvrage et un match abouti dominé par l’ELLES. Résultat logique malgré la réduction du score dans les arrêts de jeu par Daffos sur pénalty.
ELLES /Castel-Moissac : 1-4 ( féminines )
Défaite un peu sévère pour l’équipe locale qui n’a pas démérité mais qui n’a pas su concrétiser ses nombreuses occasions. Un match à oublier!