Conférence à Galié sur l’éducation populaire : fin ou renouveau.

Ce samedi 10 février une soixantaine de personnes s’étaient réunies pour un débat autour de l’éducation populaire. C’est le Foyer Rural des Frontignes qui avait organisé cette soirée pour s’informer et débattre sur cet outil d’émancipation né de la Révolution. Cette table ronde a réuni aussi bien des professionnels, des bénévoles de l’action culturelle, sociale, des militants, un temps pour s’interroger sur le sens de leur action sous l’angle des principes de l’éducation populaire. Les intervenants étaient des enseignants et chercheurs tels Dominique Broussal et Véroniques Bordes, Robin Pelucchi, ou le co-directeur de Pronomade, Philippe Saunier-Borrell.

Force est de constater que l’éducation populaire est plus que jamais nécessaire dans un monde où le prêt à penser et la peur de l’autre dominent. Alors que nous n’avons jamais eu autant de moyens d’information, ceux-ci permettent-ils de penser par soi même? Tous les acteurs présents, enseignants-chercheurs, citoyens-acteurs de terrain professionnels ou bénévoles de projets sociaux et culturels en milieu social, tous ont rappelé que le partage des savoirs, des cultures construit un homme libre dans une société tolérante et généreuse. Une belle soirée qui s’est terminée par un échange riche et  constructif autour du verre de l’amitié.