3500 personnes touchées par la maladie de Parkinson en Haute-Garonne.

Invitées par Mme Evelyne Barbazanges déléguée du comité départemental de France Parkinson, le docteur Brefel-Courbon neurologue au CHU de Purpan et Céline Arcari infirmière spécialisée en éducation thérapeutique ont animé une conférence sur la maladie de Parkinson. Cette rencontre face à une bonne centaine de personnes s’est tenue ce lundi 5 février dans les locaux du Sicasmir, à Saint-Gaudens. Jean-Jacques Lasserre s’est félicité de cette rencontre en espérant que des réponses qualitatives seront apportées aux besoins des malades. Evelyne Barbazanges rappela en quelques chiffres les méfaits de cette maladie. Elle touche 3500 personnes dans la Haute-Garonne dont près de 400 sont recensées en Comminges. “Il faut changer le regard du monde et combattre les idées reçues” dit-elle. Sa grande satisfaction est de voir un relais du Comité Départemental s’installer dans les murs du Sicasmir à St-Gaudens avec deux bénévoles Amélie Fourment et Michelle Fourment.

Former, sensibiliser, mobiliser et financer la recherche.

Former, sensibiliser, mobiliser et financer la recherche tel est le but des 70 comités en France. Le docteur Brefel responsable du Centre Expert Parkinson à Purpan a insisté sur l’importance d’établir une relation de proximité entre malades et proches. Elle a répondu aux attentes des personnes malades ou accompagnants. Quels sont les facteurs qui accélèrent le vieillissement des neurones? Les facteurs qui protègent? Un plan Parkinson a été ouvert en 2011 par le gouvernement (25 centres existent actuellement en France). Et aujourd’hui, la préoccupation première est de trouver des solutions pour mieux traiter cette maladie en 2018 en mettant en place, notamment un réseau de soins pour une réelle prise en charge. La recherche s’investit sur de nouvelles techniques, de nouveaux médicaments et des vaccins (inmunothérapie).

Céline Arcari, infirmière spécialisée insista sur les moyens d’améliorer la qualité de vie. Elle aborda l’éducation thérapeutique et le programme d’éducation proposé aux malades et aidants sous forme d’ateliers. Après ces nombreuses informations la salle put poser toute une série de questions. Elle apprécia que déjà une réunion soit programmée pour les malades dès le mois prochain pour marquer les débuts officiels de l’antenne Parkinson à St-Gaudens. Céline Arcari conclut son intervention sur une citation qui lui tenait particulièrement à cœur et partagée par le docteur Brefel. “L’éducation n’est pas une potion que le médecin prescrit, que l’infirmière administre et que le patient ingurgite. L’éducation est une aventure humaine“.