Présentation des candidats de France insoumise et de leurs propositions pour la 8ème circonscription.

Les candidats de la France Insoumise lançaient leur campagne samedi 20 janvier. Michel Larive député de l’Ariège venait les soutenir. Il fit part du travail des députés insoumis à l’Assemblée. Leurs combats et les propositions qu’ils portaient. «Nous sommes une lueur d’espoir pour nos électeurs et les salariés en général car nous sommes la seule force d’opposition. Notre message est entendu, a du poids. En Ariège nous avons pu sauver de la fermeture des perceptions menacées».

Mais qui sont les candidats du territoire ?

Philippe Gimenez, tête de liste, a déjà été élu comme Conseiller Général Front de Gauche pour le canton de Saint-Martory. Il a mis en place une instance de concertation citoyenne. Maire-adjoint à Castillon de Saint-Martory il est membre du bureau de la Communauté de Communes Cagire Garonne Salat et membre du Pays de Garonne Pyrénées. Ce qui lui donne une vision globale des actions et concertations menées au sein de ce territoire dans tous les domaines. «Engagé auprès de Mélenchon depuis 2016, je veux mener un programme humaniste, écologiste et social, en favorisant la concertation et l’implication citoyenne. Notre politique est humaniste et universaliste».

Sa suppléante, Sophie Lechat, a été choisie par les militants pour son engagement. «Je veux œuvrer pour davantage de solidarité, de justice sociale et favoriser l’éducation populaire».

Les propositions des candidats reposent sur un observatoire mis en place pour mesurer le bien vivre sur ce territoire : axes de réflexions  autour de l’éducation, la santé, l’emploi, le développement économique…

Il en ressort un taux de pauvreté supérieur à la moyenne nationale, surtout sur les zones rurales les plus reculées. De plus, il n’y a pas de valorisation des produits agricoles. Le taux de chômage est aussi plus élevé, un taux de réussite scolaire et de diplômés moindre. C’est aussi un constat de désertification médicale.

La fraude fiscale sur la Haute-Garonne est de 1 milliard… «Pour investir et réduire les inégalités, il faut une refonte de la fiscalité (P.Gimenez sait de quoi il parle, il est contrôleur principal des finances publiques). Notre territoire a des atouts par exemple  en matière hydraulique dont il faut mieux tirer profit. Nous avons des solutions pour réduire la désertification médicale, nous sommes force de proposition à l’Assemblée. Un député est élu au niveau national mais il porte la problématique de son territoire».