La Région Occitanie à Carbonne pour exposer aux élus du Sud Toulousain sa politique pour les centres-bourgs.

Le PETR Pays du Sud toulousain recevait récemment, dans les locaux de la Communauté des Communes du Volvestre à Carbonne, une délégation de la Région Occitanie- Pyrénées-Méditerranée pour expliquer aux maires et présidents des communautés de communes du secteur la politique envisagée par la Région pour les Centres-Bourgs.

Marie-Caroline Tempesta ouvrait la séance en remerciant de leur venue tous les participants et déclarait : «Je voudrais rappeler qu’une des priorités pour la Région c’est bien l’aménagement du territoire, c’est préparer le territoire de demain…entre 2015 et 2017, ce sont 31 projets qui ont été accompagnés pour un investissement de 3,7 millions d’euros et une aide de la Région de près de 900 000 €… la Région a validé les principes d’une nouvelle politique contractuelle pour la période 2018 à 2021. Elle se concrétise aujourd’hui d’une part avec le SRADDET Occitanie 2040, 1er Schéma Régional d’Aménagement de Développement Durable et d’Égalité du Territoire et d’autre part avec les Nouveaux Contrats Région Territoire qui nous intéressent plus particulièrement aujourd’hui… Pour nos territoires, ces contrats seront accompagnés de deux nouveautés : la politique Bourg Centre (qui en ce moment est particulièrement à la une) et aussi la dotation à l’innovation et à l’expérimentation, parce que la politique de la Région c’est aussi de stimuler, accompagner et aider l’innovation… Chaque territoire devra développer une ou deux thématiques dans le futur contrat. Une enveloppe de 30 millions d’euros est prévue pour 2018-2021 avec 6 millions en 2018 et 6 millions par an à compter de 2019. Concernant les équipements structurants relevant de la compétence partagée à savoir les compétences sport, culture, tourisme, l’aide de la Région sera modulée entre 20% et 30% pour les territoires ruraux et elle pourra s’élever à 25% et 35% pour les territoires engagés dans la démarche Centres-Bourg ».

Elle laissait la parole aux techniciens de la Région pour expliquer en détail aux élus le fonctionnement du dispositif. La réunion s’est achevée par un tour de table qui a permis à nos élus locaux de s’informer plus avant.