Un pari fou réussi par l’association Comming’s Gospel qui organisait la nuit du Gospel en Comminges dans la salle du Pila de Saint Gaudens. Une salle comble et près de 500 spectateurs sont venus récompenser les efforts des bénévoles coordonnés par la vice présidente Colette Pauchenne chargée de la synchronisation du projet.

Ce ne sont pas moins de 160 artistes qui durant 3 heures de concert sont montés sur scène pour donner le meilleur d’eux-même dans une ambiance délirante. On a battu la mesure avec les pieds et les cœurs ont tapé la rythmique en montant dans les tours. En première partie, les Encantats, les Bbop avec l’intervention de Marcel Canal, la chorale de Saint Gaudens sous la direction de Eric Fourcade ont montré toute l’étendue de leurs immenses talents. Un grand moment de bonheur qui pour une fois n’était pas dans le pré et que d’émotion partagée.

On croyait qu’il ne serait pas possible d’aller plus haut et pourtant ce fut le cas durant la deuxième partie. Le public debout se balançant en cadence en marquant le tempo en frappant dans leurs mains . Ils ont chanté avec les chorales de Comming’s Gospel de Saint Gaudens, One Heart Gospel de Tournefeuille, Gospel Move de Grenoble (125 choristes) toutes dirigées par le chef de choeur Loic Geffray, directeur artistique de la soirée. Un homme orchestre qui vit sa musique avec talent et sincérité. Du grand art.

Et quoi dire de la prestation de la talentueuse Sophie Tarfaya. Cette danseuse professionnelle de l’école de danse du Caro de Saint Gaudens a submergé d’émotion la salle du Pila en dansant sur le chant de Higher Higer. Arrêtez, on n’en peut plus !

Comment quitter une telle soirée. Après de nombreux rappels il a fallu se rendre à l’évidence, le spectacle était fini. C’est le cœur rempli d’émotion et de souvenirs que chacun regagna sa voiture. Certains eurent la désagréable surprise de constater que la police avait pris le soin de verbaliser leurs véhicules garés sur un trottoir. « Pas cool nous ont-ils dit » Le seul bémol de la soirée.

Colette Pauchenne, un premier bilan à chaud ? :

« Cette nuit de gospel est un vrai succès qui n’ a été possible que grâce à l’investissement de tous les bénévoles de Comming’s Gospel. Je tiens à les remercier de même que nos 34 sponsors tous énumérés par Marlène Canal du groupe Via el Mondo, hôtesse d’un soir. Nous avons montré qu’il était possible de faire de grandes choses sur notre territoire. »

La fête dura jusqu’au bout de la nuit. Organisateurs et artistes s’en donnèrent à cœur joie. Une soirée qui marquera les mémoires.