Lundi 11 décembre Michel Montsarrat, candidat En Marche pour les élections législatives de juin 2017, était convoqué en audition par le Conseil Constitutionnel. En effet, un recours pour manquement au respect légal de procédure avait été engagé. On rappelle que l’élection s’était jouée à 91 voix.

Vendredi 15 décembre, le Conseil Constitutionnel tranchera et annoncera sa décision, à savoir si la 8ème circonscription doit, ou non, revoter. Depuis ces élections, Michel Montsarrat n’est pas resté passif. Au contraire, il voulait s’engager pour aider ses concitoyens à améliorer leur cadre de vie, leurs conditions de travail, la société. C’est ce qu’il a continué à faire en participant à la mise en place et à l’installation d’un conseil de territoire dans le département. Celui-ci regroupe les responsables du mouvement et certains élus. Le but étant de rester en contact avec les citoyens. Il existe des conseils avec chacun des binômes et une spécificité, soit en tout 18 référents. Pour cela aucune indemnité n’est perçue.

Michel Montsarrat, avec Alexandra Arabia, a en charge le Conseil des Territoires. Dans ce cadre, il est amené à rencontrer des ministres afin de faire remonter les questionnements, les problématiques spécifiques du territoire. « Cela me demande beaucoup d’efforts en plus de mon activité et ma présidence à l’UMIH31, mais je veux être dans la justesse et expliquer ce qui est en train de se passer, être à l’écoute pour faire remonter les problématiques. D’ailleurs j’ai été amené à rencontrer des ministres et à travailler avec eux : tels Jean-Michel Blanquer ministre de l’éducation nationale, Elisabeth Borgne ministre des transports…

Je soutiens les maires dans leur fonction primordiale, il n’est pas question d’enlever leur priorité et j’entends leurs difficultés. Au mois de novembre j’ai fait le tour de tous les cantons pour mettre en place des animateurs locaux. Pour le Comminges il s’agit d’Alexandre Murator et d’Alain Blanc pour le côté montagne. Comme vous le voyez même non élu je continue à avancer».

Attendons donc le résultat des délibérations vendredi.