Vendredi à 18h avait lieu l’inauguration du salon.

L’occasion pour les acteurs politiques de prendre le pouls de la tendance économique du Comminges. De s’informer des dernières tendances, nouveautés dans ces différents secteurs. Pour les acteurs économiques, ce contact avec les élus est aussi l’occasion de leur exposer leurs particularités, de se rappeler à leurs bons souvenirs.

La communauté de communes Cœur et Coteau du Comminges était bien représentée par son président Loïc Leroux de Bretagne et des ces vice-présidents,  Evelyne Sansonetto, Jean-Bernard Castex, Hervé Cheylat. Il faut dire que la 5C possède la compétence économique dont c’est la priorité. L’économie est le moteur du développement et donc du bien vivre en Comminges. Jean-Yves Duclos, maire de Saint-Gaudens accompagné d’élus et le député Joël Aviragnet étaient aussi présents. La Sous-préfète de Saint Gaudens, Marie-Paule Demiguel, ayant d’autres obligations n’a fait qu’une visite rapide.

Après la visite des stands, place aux discours. L. de Bretagne était fier d’affirmer que les compétences économiques du Comminges sont énormes. « Aujourd’hui avec le plan climat, on mise sur les économies d’énergie et les énergies renouvelables. Le Comminges a un potentiel énorme en la matière. C’est le PETR en association avec les trois intercommunalités  qui prendra en charge cette compétence. Il est important de faire vivre les artisans, c’est pourquoi j ai été élu avec 2 vice-présidents en charge du secteur. Il faut aller au devant des entreprises, c’est un plan qui prendra 3 ans pour être effectif».

JY.Duclos rappelle l’urgence du plan numérique pour attirer de nouveaux entrepreneurs, une synergie pour qu’ils viennent s’installer, le rôle des collectivités locales qui, par leurs appels d’offre, ont un rôle moteur majeur. Ce salon est donc une vitrine de la vie économique avec une priorité aux acteurs locaux.

Joël Aviragnet rappelle qu’un bon maillage des entreprises fait la force d’un territoire et qu’il restera vigilant sue le devenir des territoires ruraux. Que le combat de redistribution des richesses des métropoles vers la ruralité.

Ces discours d’inauguration se sont achevés par un cocktail afin de continuer à apprendre à se connaitre.