Par un beau soleil d’automne de nombreux habitants sont venus vendredi 17 novembre entourer Jean Louis Puissegur, maire de Pointis pour l’inauguration de la nouvelle école.

De nombreux élus locaux ont fait le déplacement pour entourer cet élu si dynamique dans la vie politique et économique locale. George Méric, président du Conseil Départemental, Marie-Paule Demiguel sous préfète, Loïc de Bretagne, président de la 5C, l’inspecteur académique monsieur Caillaux, Jean-Yves Duclos,  Patrice Rival, Céline Laurentis en temps que conseillers départementaux.

JL.Puissegur rappelle que les travaux se sont élevés à 600 000 € HT mais avec 80% de subventions : soit 30% de l’Etat, 30% du département et 20%de la 5C sur les fonds de concours. Investissements que toutes les intercommunalités ne font pas. Une école c’est la vie d’un village c’est même signe de bonne santé d’un village car les jeunes y restent ou s’y installent car il y fait bon vivre.

De plus, ces travaux ne permettent-ils pas une relance économique ? Il rappelle l’importance des maires. Chaque commune a son rôle et doit garder certaines compétences (on reconnaît bien là le président de l’association des maires de la Haute-Garonne). Chaque village a une âme, une identité propre qu’il faut lui conserver. Il rappelle son souci de ne pas emprunter pour investir. Cette école tout comme les réparations de l’Eglise ont été faits sans hypothéquer l’avenir. L’accueil et la garderie sont gratuits  dans un souci d’égalité. La cantine propose des repas pour 3,90€ avec des produits locaux. Ce coût est nécessaire pour offrir l’attractivité en milieu rural.

Chacun rappellera l’importance de l’école en tant qu’accès à la connaissance, transmission de savoir et construction du futur citoyen, respect des valeurs : liberté, égalité, fraternité. L’éducation permet l’émancipation, l’acquisition de son libre arbitre, son épanouissement, l’école est un lieu de brassage, de rencontre avec la différence. Comme le dit Saint-Exupéry la différence m’enrichit. La volonté d’affirmer ce maintient en milieu rural est confirmée par les aides de l’Etat. L.de Bretagne rappelle que la 5C est aux côtés des villages puisque finance les CLAES et les CLCH. Et puis, comme le rappelle Joël Aviragnet, la vie d’un village est rythmée par le son des cloches et les récréations, le rire des enfants.

A Pointis tout est respecté, un cadre très agréable, des conditions de travail optimales, avec des bâtiments construits dans le respect de l’environnement.