Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, participait jeudi 16 novembre à la réunion plénière de l’Assemblée des Territoires à Villefranche-de-Lauragais (31). Une instance de concertation unique en France.

Après Albi puis Frontignan, c’est donc Villefranche-de-Lauragais qui accueillait les représentants des territoires d’Occitanie pour une nouvelle session d’échange et de travail consacrée à la construction collective du futur de la région Occitanie.

A l’occasion de cette session, la Région a notamment présenté le contenu de la nouvelle saisine adressée à l’Assemblée des Territoires. Ses membres sont ainsi invités à faire remonter des propositions dans le cadre de 2 concertations majeures engagées par la Région, pour la gestion de l’eau, H20 2030, et l’élaboration du schéma régional d’aménagement du territoire, Occitanie 2040.

Au cours de la séance de ce jeudi 16 novembre, les représentants de l’assemblée ont par ailleurs renouvelé leur confiance aux membres du comité d’animation. A ce titre, Viviane Artigalas, sénatrice des Hautes-Pyrénées (65), et Jean-François Soto, maire de Gignac (34), ont été confirmés dans leurs fonctions de co-présidents de l’Assemblée des Territoires.

La session s’est ensuite poursuivie autour d’ateliers de travail thématiques portant notamment sur les usages numériques et collaboratifs, la solidarité territoriale, les circuits alimentaires de proximité en restauration collective et la stratégie régionale sur l’eau.

« Aujourd’hui, à Villefranche-de-Lauragais, c’est bien la République des territoires qui est à l’œuvre. Parce que nous avons confiance dans les territoires et dans leur capacité d’innovation, nous avons fait le choix de travailler collectivement pour inventer la région de demain. Les premières propositions que vous avez formulées ont directement nourries nos réflexions. Je pense, par exemple, à l’appel à projets sur les tiers lieux, à l’évolution de la politique bourgs-centres ou à la prochaine génération de nos politiques contractuelles. Alors oui, la réussite de cette instance est la preuve qu’il s’agit d’un outil essentiel pour une action publique plus efficace et mieux adaptée aux besoins des territoires » a notamment déclaré Carole Delga.