EXTENSION DU RESEAU D’ASSAINISSEMENT A RIEUX VOLVESTRE : LE SUIVI ARCHEOLOGIQUE DU CHANTIER PRIME

L’extension du réseau d’assainissement à Rieux Volvestre a nécessité un suivi archéologique mettant en valeur son périmètre historique

RESEAU31 a réalisé en 2014 et 2015 des travaux d’extension de son réseau d’assainissement sur 1,2 km dans le centre bourg de Rieux Volvestre à hauteur de 865 000 € financés à 38 % par l’Agence de l’eau Adour Garonne et le Conseil Départemental de la Haute-Garonne

Compte tenu des enjeux historiques, une opération d’archéologie préventive a eu lieu à la demande de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC). Cette mission a été confiée au bureau d’études Archodunum SAS aux frais de RESEAU31 (9% du projet).

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DU DEVELOPPEMENT DU BOURG

Les résultats des investigations viennent d’être publiés. Leur richesse est telle qu’ils seront présentés au colloque des 20, 21 et 22 septembre 2017, « L’archéologie au village : le village et ses transformations du moyen-âge au premier cadastre » au palais des rois de Majorques à Perpignan. Cette manifestation est organisée par l’université de Perpignan en collaboration avec la DRAC Occitanie, le Conseil départemental des Pyrénées Orientales, le CNRS, l’INRAP et l’EHESS.

http://www.univ-perp.fr/fr/menu/recherche/actualite-scientifique/cresem-l-archeologie-au-village-76235.kjsp?RH=361928941825285

Ainsi des ossements, céramiques, sépultures et mobiliers datant du XIième au XVIIIieme siècle furent mis en évidence tout au long du chantier. Leur présence permet d’alimenter les scientifiques en informations utiles à la compréhension de la construction du village de Rieux Volvestre.

UNE PARFAITE COORDINATION

Au-delà du résultat, RESEAU31 tient à souligner l’organisation du chantier qui permit aux entreprises de mettre les tranchées à disposition des archéologues sans pénaliser les usagers ni retarder la mise en service du réseau.

Ainsi la présentation au colloque de Perpignan récompense les acteurs de ce chantier exemplaire à savoir les entreprises de travaux (SOGATRAP, SOCAT, CEGETP), les bureaux d’études (HYDRETUDES et ARCHEODUNUM) ainsi que les services et les élus de la commune et de RESEAU31.