Même si le nombre de nos centenaires augmentent chaque année un peu plus, ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’en fêter un à Gensac sur Garonne.

C’est pourtant ce qui vient d’arriver avec la pétillante Céleste Marie Jolibert née le 29 août 1917. Notre centenaire est la maman de Dany Pince ancien professeur de technologie au collège de Carbonne et la belle mère de André Pince également professeur à la retraite et qui resta de nombreuses années secrétaire de mairie de la commune.

Dany et André ont souhaité réunir pour l’occasion de très nombreux amis pour fêter comme il se doit cet heureux événement. Faut dire que Céleste Marie est une incroyable personne. Loin de faire son âge, elle respire le bonheur et la santé. Son regard est lumineux et jovial. Elle aime rire, chanter et même danser ce qu’elle n’a pas manqué de faire au bras d’un jeune homme de 75 ans ! Vêtue de sa plus belle robe, maquillée avec discrétion comme une princesse, on aurait dit une jeune fille de … 80 ans.

Si elle se déplace avec l’aide d’une canne, c’est simplement par sécurité et pour rassurer les siens. Céleste Marie a bon pied bon œil et surtout elle a gardé toutes ses capacités intellectuelles avec ce qu’il faut d’espièglerie. Croyez moi sur parole, elle en use sans modération !

Durant la partie officielle, elle a sagement écouté les 3 discours des 3 maires qui étaient venus pour l’honorer. Henri Devic maire de Gensac sur Garonne a pour sa part mis en parallèle le déroulement de sa vie et tous les éléments marquants qui ont marqué ces 100 dernières années. C’est vrai qu’il y a de quoi perdre la tête. Les évolutions qu’a connu Céleste Marie sont pour le moins hallucinantes.

Prenant la parole elle a simplement dit avec un large sourire : « Merci à tous »

Puis vint le temps de l’apéritif et du repas. Après avoir soufflé les bougies comme le veut la tradition, le bal s’est poursuivi avec tant de bonheur.

Une journée qui réchauffe les cœurs. Ce fut un bon moment, un vrai moment, de ceux qu’on garde au fond de soi avec cette tendresse particulière pour cette incroyable Céleste Marie Jolibert. La rédaction vous souhaite un joyeux anniversaire et madame Calmant n’a qu’à bien se tenir !

122 ans mais ce n’est rien du tout !