Le Département poursuit son plan d’investissements dans les collèges

Les élus du Conseil Départemental ont décidé la construction d’un nouveau collège sur la commune de Muret et l’extension du collège Nelson Mandela à Noé. Ces nouveaux établissements visent à répondre à la croissance démographique du secteur. Ils s’inscrivent dans le plan pluriannuel d’investissements dans les collèges 2016-2021 qui prévoit la construction et la rénovation de 10 collèges pour 100 millions d’euros.

Le futur collège de Muret accueillera 700 élèves à l’horizon 2021. Il répondra à un double enjeu : délester plusieurs collèges du secteur muretain et apporter une réponse significative au projet de mixité sociale engagé par le Département pour améliorer l’équilibre social entre les collèges Bétance et Louisa Paulin.La sectorisation du futur collège de Muret fera l’objet d’une concertation avec les élus locaux, les chefs d’établissements, les enseignants, les parents d’élèves et les associations, dans le cadre du Dialogue citoyen mis en place par le Département pour mieux associer les Haut-Garonnais aux politiques publiques locales.

Dans l’attente de l’ouverture de ce nouveau collège, une nouvelle sectorisation va être soumise à la concertation dès l’automne 2017 pour une mise en œuvre à la rentrée scolaire 2018, afin de rééquilibrer les effectifs des collèges Pablo Picasso à Frouzins, Jacqueline Auriol à Villeneuve-Tolosane, tous les deux très chargés, et Jules Valles à Portet-sur-Garonne qui dispose d’une importante réserve de capacité.

L’extension du collège de Noé permettra quant à elle d’absorber la hausse attendue des effectifs lors des prochaines rentrées scolaires. D’ici la rentrée 2020, l’établissement sera en capacité d’accueillir 700 élèves, contre 600 aujourd’hui. Durant les travaux, des bâtiments modulaires seront installés dans l’enceinte du collège à partir de la rentrée 2018. »Le Conseil départemental a fait de l’éducation une priorité. Dès le début du mandat, nous avons voté un plan d’investissements ambitieux pour les collèges de 100 millions d’euros, afin d’accompagner le dynamisme de notre département et apporter des solutions concrètes à la mixité sociale dans les collèges » a déclaré Georges Méric.