Une salle comble et trop étroite, quelques 350 personnes sont venues écouter, s’informer sur le programme et sur ce candidat aux législatives pour la 8ème circonscription, qui sort du sérail politique.

Pour cela des personnalités autant étiquetées droite ou gauche, des hommes d’affaires, sont venus l’entourer.

Tout d’abord, Guy Pressenda, président UMIH (Union des Métiers et Industries Hôtelières) de la région Occitanie rappelle le travail accompli par le candidat au sein de son groupe. « C’est du sang neuf à l’Assemblé Nationale, il saura défendre et porter des dossiers comme il le fait à l’UMIH, avec ses qualités humaines, sa passion, en toute confiance. C’est un homme d’engagement, il saura négocier car c’est ce qu’il fait déjà. Il a l’habitude de négocier avec les hauts institutionnels. »

Pierre Médevielle, maire de Boulogne sur gesse et sénateur de la Haute-Garonne :

« Ce territoire, par manque d’audace car il a été mis sous tutelle d’un parti, n’a pas eu le développement qu’il mérite, Michel et son équipe vont enfin lui redonner son épanouissement. Ses qualités d’écoute, de convivialité et surtout de solidarité, d’entraide, ses facultés d’adaptation sont un atout pour le Comminges-Savès. »

Jennifer Courtois  Perissé, maire de Rieumes, sans réel parti politique même si de centre droit :

« quand on est élu on doit servir tous les citoyens. La liberté lorsque l’on est ni ne droite ni de gauche est de pouvoir faire appel aux meilleurs d’entre eux. Sabine Godet donne sans compter de son temps, de ses compétences, puisqu’elle a été ingénieur chercheur au CNRS, et de son énergie. Sabine et Michel ont su s’entourer d’une équipe compétente, et efficace, humbles à la tâche. »

Philippe Sorel, maire de Montpellier :

« C’est un changement de civilisation des partis traditionnels, appartenir à un parti politique devient une entrave pour développer un territoire. De même que Macron redonne de la dignité à la France, Michel Montsarrat redonnera de la dignité à ce territoire. Il incarne ce territoire et agit avec le cœur. »

Philippe Dintrans :

rappelle, que comme lui Michel est rugbyman et met en pratique toutes les valeurs nobles de ce sport. Chef d’entreprise, nous avons la même approche humaine : redonner confiance, écouter, redonner envie de s’impliquer. »

Sabine Godet :

« enseignante, les 1ères mesures concernant l’enseignement  comme revenir aux fondamentaux ou la liberté laissée à chaque établissement de décider suivant leurs besoins me séduisent.  »

Michel Montsarrat :

« Je rappelle à tous les élus, respecter leur travail, leur implication, leur dévouement. Chaque année je les rassemblerai pour faire un compte-rendu de mon travail à l’Assemblée. Bien sûr, sur le terrain, j’irai à leur rencontre et serai avec mon équipe à leur écoute. Très touché par le monde agricole, la dignité de ces hommes et femmes qui ne peuvent plus vivre de leur métier. J’ai déjà travaillé avec le ministre de l’agriculture J.Mézard afin qu’il tienne ses engagements.

Il existe des entreprises qui excellent sur notre territoire, il faut leur donner la chance de se développer et donner envie à d’autres de s’y installer. Volonté d’aider et de soulager les TPE-TPI par des mesures, car ce sont elles qui par l’embauche permettront de développer le pouvoir d’achat. Je connais leur problématique  pour être l’un d’entre eux, pour avoir porté leurs voix au sein d l’UMIH, j’agirai en ce sens. »

Michel Montsarrat et son équipe se sont prêtés au jeu des questions de la salle autour d’un buffet.

Rendez- vous est pris pour dimanche soir.