Cela n’allant pas de soi, il est important de signaler qu’il y avait foule à la bibliothèque de Rieux Volvestre pour l’inauguration de l’exposition MINERAL MIN AIR EAUX de Annie Laporte et Lydie Sevestre. Chacune d’elles a regardé le monde, y a puisé ce petit quelque chose qui palpite et invite le spectateur à partager, au travers de leurs œuvres, ces instants suspendus qui ont valeur de trésor.

L’une est peintre, l’autre travaille la terre et se définie comme plasticienne, toutes deux sont artistes pour le plaisir de l’être. Si personne ne conteste un grand savoir faire qui réussit à vous émouvoir et à vous transporter dans le monde du Beau, c’est aussi par un savoir être qui force le respect que ces deux créatrices se distinguent.

C’est Sylvie Mailhol, adjointe à la culture, qui accueillait les deux artistes et leurs convives : Des propos chaleureux de bienvenue ont illustré son discours.

Pour parler de cette exposition quoi de mieux que leur demander.

Annie Laporte :

« Un ” Cheval du Vent” sur des drapeaux de prière, porteur de félicité, est le point de départ de ce qui deviendra l’exposition Minéral Min Air Eaux d’Annie Laporte. De cette idée du vent naquit l’idée de l’air, celle de la Terre bourgeonnante ou que l’on habite et que l’on peint suivit. Quant à l’eau, après ce duo, ce fut une évidence. 3 éléments constitutifs de la Vie, la Vie indispensable à ces 3 éléments, voici exposée cette communion. »

Et vous Lydie Sevestre :

« Minéral ! c’est l’état dans lequel s’est figé mon cerveau quand Annie m’a délicatement rappelé que ce se serait bien que je prépare un petit texte , ce que j’ai immédiatement traduit par : vous dire 2 mots !

Deux mots pour vous parler du bonheur de travailler la terre, qui pourtant ne se laisse pas toujours faire !

Deux mots pour vous parler de la curiosité de l’associer à d’autres matières plus ou moins improbables !

Deux mots pour vous parler de l’excitation de répondre aux défis d’Annie !

L’air, l’eau et la terre comme les membres d’une fratrie ne peuvent se passer les uns des autres mais se disputent souvent ! une question de dosage et le feu pour sublimer le tout en cuisant, fondant enfumant.les deux mots sont dépassés sauf pour remercier l’office de tourisme, la mairie de Carbonne pour le prêt des socles, mes enfants et mes amis pour leurs encouragements et leur bienveillance. »

C’est accompagné de quelques grignoteries fort gouteuses que chacune et chacun a pu admirer les œuvres présentées et partager un instant de plaisir avec tous ceux qui avaient eu la riche idée de venir.

A voir jusqu’à la fin du mois à la bibliothèque de Rieux Volvestre…