Œuvres de Galera-Giron en la maison du curiste.

L’artiste peintre Marie Claude Galera-Giron laisse exploser son énergie dans des tableaux peints sur métal. Plus abstraits où la couleur s’associe au mouvement et au trait. Véritables feux d’artifice qui entraînent le spectateur dans un univers virevoltant et grouillant de vie.

Le support métallique apporte à ces compositions, s’il en était besoin, une lumière très originale.

Son registre est une abstraction très gestuelle où l’énergie est tempérée par de grandes volutes. Elles jouent sur un nombre réduit de couleurs, mais s’entrecroisent jusqu’à composer un message dense et très visuel. Une chorégraphie propice à stimuler l’imaginaire et à le recomposer à chaque fois. Labyrinthe, grillage, barrière, circuit, on peut suivre le trait dans la finesse. Sa virtuosité voire sa fulgurance, ou bien ses plages où il s’évase en méandres laiteux. Ici ou là, quelques grappes imperceptibles de métal viennent ainsi apposer un relief ou insérer une brillance. Dans cet écheveau luxuriant, le support métallique apporte des respirations. Des espaces où l’œil peut alors se poser et se reposer.

Issue d’une famille d’artistes et d’origine auvergnate, c’est à Flourens que Marie Claude Galera-Giron exerce sa passion pour la peinture sur métal. À Toulouse, elle va parfaire sa formation et sa technique au sein des divers ateliers qu’elle fréquente assidûment. Cette artiste est l’invitée de divers Salons d’Art où son travail rencontre un franc succès auprès des visiteurs.

Une expo-vente se tiendra du 1er au 15 juin dans la maison du curiste, parc des Quinconces.