Le 28 avril Yves Estrade fêtera ses 90 ans. L’occasion de balayer le parcours d’un homme qui aura œuvré au sein de la Fédération Française de Football durant plusieurs décennies. Natif de Bérat, il porte pour la première fois les couleurs du club local en 1942 en cadet avant de jouer à Rieumes en junior puis en sénior. Après un passage par le Toulouse Football Club, il est la capitaine de l’Union Sportive de Bérat durant de nombreuses années.

En 1958 il devient un jeune dirigeant de la Ligue du Midi. Un engagement qui le conduira à exercer de nombreuses responsabilités dans les instances de la fédération. La liste des commissions dans lesquelles il siège est longue : commission des statuts, des compétitions, des œuvres sociales, des terrains, …. Celle dont il garde un beau souvenir et une certaine fierté est la commission des jeunes qu’il anime de 1959 à 1989. Trente ans de travail en équipe pour organiser les rencontres, établir les sélections ou bien préparer le concours du jeune joueur. Durant ces années Yves Estrade a vu passer une foule de jeunes footballeurs dont certains intégreront plus tard les équipes professionnelles du championnat national. Il devient un membre permanent des différentes structures que sont la Ligue, le District ou la Fédération Française de Football. Parallèlement à ses responsabilités de dirigeant fédéral, il occupe des fonctions en club, aux Toulouse Fontaines en tant que Secrétaire Général entre 1963 et 1978.

Aujourd’hui, Yves Estrade suit toujours avec la même passion les résultats des bleus lors des grandes rencontres internationales. Il porte aussi un regard attentif sur les équipements mis à la disposition du club de son village. La création d’un nouveau complexe sportif à Bérat qui sera inauguré en septembre est pour lui un apport indispensable pour permettre aux jeunes de pratiquer le foot dans de bonnes conditions. « On jouait sur des terrains plein de trous et souvent pelés mais il faut aller de l’avant et moderniser les stades. Le foot a changé et il faut s’adapter. » En faisant le bilan de son parcours, Yves Estrade aime à dire qu’il a eu beaucoup de chance dans sa vie. La chance de pouvoir vivre une passion pour un sport qui lui a beaucoup donné – « et pris beaucoup de temps ! » précise son épouse – en souhaitant aux nouvelles générations de connaître les mêmes joies et les mêmes émotions. Bravo Monsieur Estrade et bon anniversaire.

 

Yves estrade