Un moment d’émotion où le mot solidarité a régné en maitre.

 

Ce jeudi 23 mars Emmaus Saint Gaudens a procédé à l’inauguration de son nouvel espace Bric à Brac situé en plein centre de la ville de Saint Gaudens, 14 avenue de Boulogne. Une décision comportant une grande symbolique en permettant de rapprocher les habitants de la capitale du Comminges des compagnes et compagnons désireux de vivre au cœur d’une société dont ils sont une partie intégrante.

Il y avait foule pour assister à cette inauguration qui dépasse le simple fait de couper un ruban. Chaque compagne et compagnon avait un rôle bien défini pour que ce moment soit inoubliable. On sentait une volonté de faire les choses comme il se doit. On percevait une grande fierté et une grande joie émanant de toute la communauté.

C’est Michel Allenou président de l’association qui accueillait les personnalités dont Carole Delga présidente de région, monsieur Duclos maire de Saint Gaudens, madame la Sous Préfète de Saint Gaudens et Jean Pierre Cazes vice président d’Emmaüs France. Dans un discours très engagé et tout en subtilité, il réussissait à faire passer une grande émotion et à faire comprendre à la foule présente l’esprit d’Emmaüs :

 

“Emmaüs consacre le mot solidarité et procède à un accueil inconditionnel”.

On est loin d’un esprit caritatif ou de l’exercice d’une charité. La communauté a cette volonté de rencontres et de partages et revendique le fait de faire vivre ensemble, les faibles et les forts. Les compagnes et compagnons trouvent dans ce lieu la valeur activité car on leur promet un travail et la liberté d’être soi au service d’un modèle social, au service d’une indépendance financière. Emmaüs rejette l’économie capitaliste pour préférer l’économie sociale et solidaire.

De par leurs activités de récupération dans tous les domaines, les compagnes et compagnons, tous déclarés, sont des militants écologistes qui se sont inscrits dans la valeur de développement durable. Ils sont à l’origine de la création de plusieurs filières notamment dans le textile et l ‘ameublement.

Michel Allenou a ensuite tenu à dire un mot sur les réfugiés arrivés à Saint Gaudens installés dans un bâtiment initialement destiné aux compagnes et compagnons. Il soulignait que ces personnes venues dans notre pays en état de souffrance ne devaient faire l’objet d’aucune exclusion et qu’ils ne posaient aucun problème. En conclusion il précisait : « Nous construisons une véritable alternative sociale au sein de notre société »

Jean Pierre Cazes remerciait les autorités et les personnes présentes d’être venus saluer le travail des compagnes et des compagnons. Il se félicitait que le rapprochement du nouvel espace bric à brac allait mettre en avant le travail de la communauté.

Carole Delga, présidente de la région, ne cachait pas le plaisir d’être là surtout à l’occasion de la journée solidarité mot qu’elle affectionne particulièrement. « L’humaniste que je suis ne peux qu’adhérer au principe de la solidarité partagée… Ce nouvel espace va créer une nouvelle dynamique… Nous avons décidé de consacrer à la région 30 pour cent de crédit pour l’économie sociale et solidaire »

D’une manière moins formelle, les échanges se poursuivaient autour d’un verre de l’amitié. Un moment heureux que cette inauguration du nouvel espace bric à brac de Saint Gaudens. Loin de la jungle d’une société qui a perdu ses valeurs et ses fondamentaux, nous étions tous devenus des utopistes ayant foi dans un ensemble collectif qui porterait des valeurs de partage et de solidarité.

Ici à Emmaüs Saint Gaudens, grâce à l’altruisme de bénévoles au cœur d’or et grâce à une volonté sans faille dictée par le sens de l’humain, ils l’ont fait tout simplement. Le sourire affiché des compagnes et des compagnons ce matin là était certainement la plus belle des récompenses.