Un discours optimiste et revendicatif du maire Jean Pierre Racca

L’ inauguration d’une salle des fêtes est toujours un moment important dans la vie d’une commune rurale de 450 habitants. Ce lieu chargé de symbole consacre le vivre-ensemble et assoit l’idée que le monde rural ne veut pas mourir mais vivre en harmonie.

On note la réussite d’une telle manifestation au monde qu’elle réunit et aux autorités présentes. Force est de constater que Jean Pierre Racca, maire de la commune, ne pouvait que se montrer très heureux. On notait la présence de monsieur le Sous-Préfet de Muret, de Maryse Vezat, première vice-présidente du conseil départemental de la Haute Garonne, de Sébastien Vincini, conseiller départemental, de Marie-Caroline Tempesta, conseillère régionale mais aussi candidate aux élections législatives de juin 2017, de Gérard Roujas, président du Pays Sud Toulousain, de Denis Turrel, président de la communauté de communes du Volvestre, de Pierre Cena, ancien maire, et de nombreux autres en leurs fonctions et qualités. Les habitants du Bois de la Pierre avaient également répondu en nombre.

Dans son discours teinté de nombreuses pointes d’humour, monsieur le Maire s’élevait avec force et vigueur pour dire que non, tout n’était pas mieux avant. Il invitait l’assemblée à partager son optimisme pour l’avenir. Il remerciait l’ensemble des collectivités territoriales et le représentant de l’Etat pour leurs aides respectives. Tour à tour, Denis Turrel, Maryse Vezat puis monsieur le Sous-Préfet prirent la parole pour saluer la réalisation et préciser la participation de chacun dans ce projet. C’est l’idée du vivre-ensemble qui revint le plus souvent dans les propos des autorités présentes et la première vice-présidente du conseil départemental aima à souligner l’action du département pour maintenir une solidarité et une équité territoriale.

Puis vint le temps de la visite et de la partie conviviale. Les participants eurent la joie de partager un cocktail dinatoire préparé avec générosité par la commune de Bois de la Pierre.

Notons qu’en marge de ce rassemblement une réunion s’est tenue à l’abri des regards entre monsieur le Sous-Préfet, monsieur le Maire et une représentation de parents d’élèves. Il s’agissait d’aplanir les incompréhensions quant au projet de construction d’une nouvelle école sur la commune de Peyssies regroupant dans 4 classes les élèves de Bois de la Pierre et de Peyssies. Actuellement, les élèves de Bois de la Pierre sont répartis sur 5 ou 6 sites différents. Ce nouveau regroupement pédagogique permettrait sans nul doute aux enfants d’une même commune de mieux se connaitre et de grandir ensemble. Affaire à suivre donc…