L’assemblée générale de l’AAPPMA  (Association Agrée Pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique) de Montesquieu a eu lieu ce samedi 25 février.

L’AAPPMA, une association soucieuse de l’environnement.

C’est essentiellement ce que l’on peut retenir du bilan moral présenté par Joël Dedieu, le Président de l’association.

Il a bien sûr fait un point sur l’année écoulée. En premier lieu, concernant les lâchers, il a précisé qu’il y en a eu six fournis par la fédération de pêche de la Haute-Garonne. Ensuite, un point a été fait sur les quantités de poissons. Il y a une bonne quantité de poissons blancs. En revanche, il demande de signaler les prises de sandres dans le but de faire des statistiques. Il invite les pêcheurs à ne pas les tuer ou les garder afin de les préserver. Ces poissons font juste la taille et doivent se reproduire dans l’année. Sa recommandation est largement approuvée par les pêcheurs présents dans l’assistance.

La rivière est en excellent état d’un point de vue piscicole , même s’il y a eu un souci de déchets jetés directement dans l’Arize. Le problème a été signalé aux services municipaux et l’affaire semble réglée. C’est aussi une des fonctions des associations de pêche.  Elles exercent une surveillance sur ce qui se passe aux abords de la rivière.

Parmi les points positifs de l’année, l’opération nettoyage organisée par les jeunes du CMJ. Quelques membres de l’association y ont participé. C’est une démarche à encourager, une action écologique à renouveler.

Les prévisions pour l’année à venir.

Tout d’abord, l’action nettoyage avec les jeunes du CMJ sera renouvelée, certainement dans le courant du mois de mai. Les membres du bureau aimeraient en profiter pour organiser une animation pêche. De façon à la mettre en place, ils font appel à toutes les bonnes volontés.

En plus de cette action, pour 2017, il y aura bien sûr les concours de pêche à l’occasion de la fête au Pont et de la Saint Victor. Egalement, une animation pour les enfants sous la halle pendant la foire agricole est programmée. Pour finir, sept lâchers sont prévus. Six provenant de dotations fédérales et une de l’AAPPMA.

Les enfants, l’avenir de l’association.

C’est la raison pour laquelle il faut les encourager à rejoindre l’AAPPMA. Cela peut se faire notamment par l’intermédiaire d’animations.

En 2012, une animation avait eu lieu en partenariat avec les écoles primaires. Elle avait bien fonctionné et fait augmenter le nombre de carte découvertes jeunes. Pour les membres du bureau, ce serait une expérience à renouveler d’autant plus qu’il y a une demande des parents. Mais cela doit être fait dans le cadre scolaire. Il faudrait donc se rapprocher de l’école.

De plus, l’association aimerait maintenir les lâchers de perches car c’est très intéressant pour les enfants. Pour l’année 2016, les membres de l’AAPPMA ont obtenu une dotation de 25 kg de perches (après revendication) et en ont acheté 25 kg.

Un effectif constant.

En effet, depuis 2013, les effectifs sont assez stables notamment chez les personnes majeures. Actuellement, les effectifs sont suffisants et permettent de fonctionner mais il ne faut pas que cela diminue sinon cela deviendrait très compliqué.

Ce qui serait bien dommage car une association de pêche dans un village a l’avantage de permettre notamment une surveillance de la propreté de l’eau qui traverse le village. Ce sont également des animations proposées pour tous et qui participent à la vie de la commune. Les concours sont d’ailleurs ouverts à tous.

A ce jour, 154 personnes ont une carte. Un des principaux problèmes concernant les cartes, est le point de vente. Pour le moment, il est maintenu à l’office de tourisme. Le président encourage les demandes par internet. C’est très simple et c’est pratique pour le renouvellement. D’ailleurs, il y a une petite progression des demandes par internet.

Le bilan financier.

C’est Edmond Heuillet, le trésorier qui a présenté le bilan financier. Il présente une légère perte. Après une explication concernant les comptes, le trésorier a détaillé le montant qui revient à l’association pour chaque carte achetée. 7 euros par carte, 4 euros par carte découverte femme, 3,50 euros par carte journalière vacances et 2,50 euros par carte jeune reviennent à l’association.

Une remarque  a été faite dans l’assistance au sujet de la subvention accordée par la mairie qui n’a pas évolué depuis plus de 10 ans. Ce à quoi le président a répondu que la mairie a fournit le local et a fait des aménagements sur l’île du Ramier. L’équipe apprécie bien ce local qui a été refait. Il permet notamment de stocker du matériel.

La séance s’est achevée dans une ambiance conviviale. Les discussions ont pu être prolongées, toujours dans la bonne humeur autour d’un apéritif.

Les horaires de l’office du tourisme pour les cartes sont sur le site de la mairie de Montesquieu