La formation au cœur de la  transformation de notre modèle agricole

 

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée organisait ce jeudi 23 février les 1ères Assises de l’Enseignement agricole. Plus de 250 acteurs ont répondu présent pour participer à cette journée d’échanges et de réflexions autour de l’avenir de l’agriculture régionale.

 

« Je souhaite faire de l’enseignement agricole le levier stratégique pour inventer l’agriculture de demain. Les établissements qui forment les futurs professionnels du 1er secteur économique de notre région sont pour moi des acteurs incontournables pour relever le défi du produire, former, consommer et commercialiser autrement. Notre modèle agricole doit être repensé et la formation doit en être le moteur. Une formation innovante, proche des territoires et garante d’un accès à l’emploi pour nos jeunes  » a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, à cette occasion.

 

Cette journée était le point d’orgue d’une large concertation lancée par la présidente de Région en décembre dernier. Plus de 2 000 acteurs avaient alors été invités à contribuer en ligne à l’élaboration de la stratégie régionale du développement agricole. La présidente de Région en a présenté aujourd’hui les grandes orientations :

 

« Grâce aux débats et contributions de ses Assises, nous avons pu construire le socle de notre stratégie de développement de l’enseignement agricole qui sera déclinée autour de trois nouveaux projets sur les 5 ans à venir. Nous allons signer très prochainement une convention avec la DRAAF afin de valoriser les spécificités des territoires et des établissements agricoles. Le déploiement du  Schéma directeur des exploitations agricoles et ateliers technologiques sur l’ensemble de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée nous permettra par ailleurs de développer les complémentarités entre ces sites d’excellence. Enfin je proposerai la création d’un « appel à projets innovants » pour faire émerger et diffuser sur les territoires les innovations qui naissent dans les établissements.

 

Au-delà, je souhaite que le processus de travail et de réflexion collectif que nous avons initié avec ces Assises soit poursuivi afin d’avancer ensemble vers une agriculture écologiquement, économiquement et socialement performante » a conclu Carole Delga.