On croyait le mouvement des nuitdebout tombait dans les oubliettes de l’histoire. Certes avec beaucoup de difficultés mais également avec bougrement de force, de courage et de persévérance, ils sont toujours là et notamment à Cazères sur Garonne où comme les colibris de Pierre Rabhi, ils poursuivent inlassablement leur œuvre de sensibilisation pour un monde meilleur.

Las des problèmes de corruption dans la vie politique française, ils appellent à un rassemblement anti-corruption le dimanche 19 février à Toulouse, 15h Place du Capitole. Le pourront-ils?

Nous leur donnons la parole :

En soutien à l’évènement originel de Paris :

https://www.facebook.com/events/1511317512225416/

 

“RASSEMBLEMENT PACIFIQUE, STATIQUE, DÉCLARÉ, NON PARTISAN, NON RÉCUPÉRÉ, CITOYEN, REVENDICATIF.

A toutes celles et ceux qui pensent qu’il n’est plus tolérable d’être gouvernés par un corps élu qui a la possibilité de pratiquer l’inverse de ce qu’il défend, RASSEMBLONS-NOUS ET EXPRIMONS-NOUS !

A toutes celles et ceux qui ne sont pas convaincu(e)s par les excuses et la communication officielle de François Fillon, comme ça a pu être le cas pour Jérôme Cahuzac avant lui, et potentiellement pour chaque politique en position de détourner des biens publics à des fins privées ou de se trouver en situation de conflit d’intérêt, RASSEMBLONS-NOUS ET EXPRIMONS-NOUS !

A toutes celles et ceux qui pensent qu’il est maintenant nécessaire d’encadrer strictement la probité des élus, pour que la loi s’applique universellement et n’exempte pas ceux qui sont élus pour l’appliquer, RASSEMBLONS-NOUS ET EXPRIMONS-NOUS !

Enfin, à toutes celles et ceux qui pensent qu’une véritable solidarité et cohésion sociale, à l’opposé des ségrégations, de l’exclusion de l’Autre, de toute forme de racisme ou de sexisme, ne peut reposer sur des bases pourries par la corruption, RASSEMBLONS-NOUS ET EXPRIMONS-NOUS !

Nous ne serons pas les seuls à nous faire entendre, la Roumanie, entre autres, en montre un sérieux exemple en ce moment.Ensemble nous sommes créatifs, nous résistons et proposerons massivement

des idées correspondant à notre volonté !

A propos de la légalité du mouvement : la déclaration du rassemblement s’est faite conjointement avec les organisateurs déclarants de Nuit Debout aujourd’hui Mardi 14 Février à 18h39. Le dépôt de déclaration dans les délais, sans notification d’interdiction de la préfecture vaut “autorisation par défaut” de se rassembler. Non-interdiction, si vous préférez. Le contexte social

actuel resserre ces notions. En revanche, la préfecture peut tout à fait nous interdire de nous rassembler au dernier moment.”