Les chutes de neige de début novembre pouvaient laisser prédire un bon début de saison d’hiver.

Hélas, il n’en fut rien. Bien au contraire, car la neige n’est plus tombée, ou si peu, depuis…

Et les vacances scolaires de fin d’année se sont déroulées avec cet important déficit de neige. Avec des conséquences économiques importantes pour de nombreuses stations de ski pyrénéennes, parmi lesquelles Luchon-Superbagnères et Le Mourtis.

Luchon-Superbagnères a ainsi ouvert deux pistes (le Lac et les Marmottes) lors de la seconde semaine des vacances scolaires en produisant de la neige de culture.

Un mauvais début de saison après une mauvaise saison en 2015/2016… par manque de neige.

Pour rappel, la saison dernière, la régie de Luchon-Superbagnères a perdu 50.000 journées ski et son chiffre d’affaires a fondu de 25% (lire ici)

En sera-t-il de même pour cette saison 2016/2017 ?

Selon les prévisions de la météo snow-forecast.com, la station de Luchon-Superbagnères devrait être recouverte d’environ 50 centimètres de neige d’ici mercredi.

Une nouvelle perturbation active arrivera vendredi, indique Météo France, avec de la neige jusqu’en basse altitude et des cumuls importants. Elle devrait se poursuivre durant le week-end avec plusieurs dizaines de centimètres.

Localement, le mètre de neige fraîche pourrait être atteint en fin de semaine sur les versants Nord des Pyrénées.

Risque avalanche élevé.

Depuis lundi 16h, les départements de la Haute-Garonne, des Hautes-Pyrénées, de l’Ariège et des Pyrénées-Atlantiques ont été placés par Météo France en vigilance jaune “avalanches”.

Autant dire que l’annonce par les différents sites météorologiques d’importantes chutes de neige à partir de ce mardi, va redonner un peu d’espoir aux socioprofessionnels pour les prochaines semaines, avec en ligne de mire, les vacances d’hiver de février prochain.

Une bonne nouvelle aussi pour les saisonniers pour qui, ce manque de neige en début de saison, se sont retrouvés sans emploi et donc dans une situation particulièrement précaire.