Le 5 décembre dernier, c’est Serge Moati, président du Festival des créations télévisuelles de Luchon, qui a remis à Jean Muzy, le Grand Prix de la musique pour l’image, lors d’une cérémonie animée par Helena Noguerra, aux Folies Bergère à Paris.

Un Grand Prix Sacem 2016 qui récompense cinquante ans de carrière de ce musicien qui a découvert à 3 ans, “le piano d’un voisin, installé… sur le pallier” de l’immeuble HLM où vivait sa famille à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine.

Sa destinée est alors tracée… A 7 ans, “il accompagne déjà des artistes puis, adolescent, il découvre l’orgue Hammond et le Jazz”, précise la SACEM.

Au cours de sa carrière de musicien, Jean Muzy a collaboré avec (excusez du peu) Nino Ferrer, Jo Dassin, Nicole Croisille, Yves Duteil, Barbara, Georges Moustaki, Dalida… et “travaillé sur plus d’un millier de 45 tours et quelque 200 albums”.

“À partir de 1977, il écrit les arrangements de Francis Lai pour ‘Bilitis’, ‘Les uns et les autres’, ‘Association de malfaiteurs’ de Claude Zidi et de son album solo (Paris New York). Il va collaborer avec les plus grands, pour le cinéma et la télévision. Associé à Anne-Marie-David, il crée ‘Mon cinéma sans image’, un spectacle littéraire et outil pédagogique qu’il a présenté plusieurs fois au Festival des créations télévisuelles de Luchon…”, souligne la SACEM.