Saint Gaudens : Conseil municipal du 12 décembre. Le redressement des finances est acquis.

Un ordre du jour fourni pour ce conseil municipal, puisque pas moins de 53 délibérations étaient soumises aux conseillers. En préambule, Jean-Yves Duclos a rappelé le redressement des finances de la ville. Il a précisé que d’un déficit de fonctionnement de 2 290 000 euros en 2013 on est passé à un excédent de 300 000 euros en 2016. Et tout aussi précisément, un excédent prévisionnel de 500 000 euros en 2017. Et ce en maintenant, pour la deuxième année consécutive, les taux d’imposition communaux.

Parmi les décisions prises :

On peut noter tout d’abord l’avance de 236 028 euros de subvention pour permettre à 19 associations saint-gaudinoises d’assurer leur trésorerie. De même, une subvention de 5000 euros a été accordée à Comminges Sans Frontières pour son cabaret du 25 mars prochain. De plus, une participation de 13 262 euros a été allouée à l’association des commerçants pour les animations de noël. Le chéquier activités jeunes a été reconduit pour 2017. Les tarifs de la cantine ont été revalorisés de 1,5 %. Les divers tarifs municipaux ont été reconduits à l’identique. On notera l’exception des concessions aux cimetières qui ont été augmentées de 1 % environ.

L’attribution des marchés des travaux de remise aux normes du musée municipal en vue de sa réouverture a été approuvée. Tout d’abord, il faut dire que sur 9 lots, sept reviennent à des entreprises locales, un va à une société régionale (basée à Albi) et un va à entreprise nationale. Le coût total des travaux s’élève à 521 254,30 euros. Il faut préciser qu’ils sont subventionnés à hauteur de 182 000 euros par l’état, 156 000 par le département, 43 750 euros par la communauté de communes, 34250 euros par la région, ce qui laisse une part à la charge de la commune de 105 254,30 euros. La durée des travaux est estimée à 8 mois.

Afin de restaurer la collégiale (travaux prévus sur trois ans) :

Un diagnostic avait été demandé au cabinet Axel Letelier. Celui-ci a estimé le coût global de la restauration à 1 107 719 euros HT. En y incluant la maîtrise d’œuvre, le total s’élèverait à 1 207 413 71 euros. Les subventions démndées s’élèvent à 482 965,48 euros auprès de la DRAC (40 %), 241 482,74 euros auprès de la région, 241 482,74 euros auprès de l’état, ce qui laisse 241 482,75 euros à la charge de la commune (à répartir sur trois ans).

Il est également prévu de réhabiliter la halle aux grains et de la convertir en marché couvert. Le coût prévisionnel de l’opération (études, travaux, aménagements) est estimé à 950 000 euros. Pour financer ce programme, diverses subventions seront demandées : 182 000 euros auprès du FISAC, 110 000 euros auprès de la DRAC, 200 000 euros auprès de la région (CRU), 200 000 euros auprès du département (contrat de territoire), 20 000 auprès de l’état, 12 000 euro auprès de la région, ce qui laisserait 226 000 euros à la charge de la commune.

Un programme de sécurisation des écoles :

Face aux attaques terroristes, un programme fortement soutenu par l’état. Un premier train de travaux permettant de parer aux risques immédiats s’élève à 381 071 euros. L’état y participe à hauteur de 304 856,80 euros, ce qui laisse 76 214 ,20 euros à la charge de la commune.

Et pour terminer :

Trois subventions ont été accordées dans le cadre de l’opération façades pour un montant total de 12 983,49 euros.

La mise à jour du tableau des emplois par le conseil constate la suppression de 19 postes à temps complet. L’effectif du personnel municipal s’élèvera au 1er janvier 2017 à 205 agents dont 7 à temps non complet.

Enfin, Il était prévu de nommer un conseiller communautaire supplémentaire pour compléter la représentation de la ville de Saint-Gaudens dans la nouvelle communauté de communes. L’arrêté préfectoral validant la composition du conseil communautaire n’est pas encore parvenu en mairie. Cette nomination est reportée à un conseil municipal extraordinaire qui se tiendra jeudi 22 décembre à 18h30.