Le projet de tunnel touristique reliant Luchon à Benasque refait surface depuis plusieurs mois. Nous faisons le point sur ce dossier avec Didier Macip, président de l’association “Luchon Passion”, alors qu’une réunion d’information est organisée ce lundi soir, aux Galeries Gourmandes.

 

Quoi de neuf à Luchon sur le projet du tunnel depuis qu’une délégation de sociaux-professionnels s’est rendue à Benasque ?

Des sociaux professionnels, des responsables d’associations culturelles, des acteurs historiques du dossier travaillent de nouveau depuis quelques mois en collaboration avec nos amis espagnols sur la présentation et la connaissance du projet du Tunnel “Luchon-Benasque”.

L’actualité de ce travail est de présenter les éléments concrets du tunnel, un tunnel touristique de proximité sans “camions”, de présenter l’opportunité économique et le levier d’un telle ouverture et enfin de définir la vision d’un axe touristique Toulouse -Saragosse !

Cette mise en commun de nos Pyrénées, en cohérence avec le projet POCTEFA européen “le royaume de L’ANETO” représente pour nous, la certitude d’une nouvelle dynamique pour notre territoire.

Vous ressentez le besoin d’expliquer ce projet qui est pourtant dans les cartons depuis plus de 20 ans ?

Le passé est le passé et nous souhaitons nous projeter pour l’avenir.

Effectivement, nous entendons comme souvent des fausses informations qui sont souvent fondées sur des craintes ou des fausses idées.

Par exemple, il n’a jamais été question d’un tunnel marchand avec son flux de “30 tonnes” parcourant notre vallée ! Il s’agit d’expliquer ce qu’est un tunnel touristique de proximité, créant ou favorisant ainsi nos échanges culturels, touristiques, commerciaux, thermaux, sportifs avec nos homologues espagnols !

Quelle est donc la stratégie de ce groupe de travail ?

Nous allons début décembre réunir plus largement des acteurs économiques, culturels, associatifs, éducatifs pour leur présenter les caractéristiques de ce projet, mais surtout le travail effectué par nos amis de Benasque sur l’impact économique d’un tel axe.

Nous allons également échanger et réfléchir sur les opportunités possibles pour ces différents acteurs : nous pensons par exemple aux échanges linguistiques scolaires, au tourisme sportif de montagne, à l’impact positif de ce projet sur notre ligne ferroviaire…

Comme vous pouvez le constater, il y a énormément d’éléments à aborder.

Quelles sont vos motivations ?

Nous sommes des acteurs économiques, culturels, associatifs convaincus de la nécessité d’ouvrir notre territoire à nos voisins et sur l’avenir. Économiquement, cette vision nous paraît indispensable pour le développement de notre économie ! D’autres vallées pyrénéennes y travaillent !

Nous devons travailler ensemble pour ne plus passer à coté de telles opportunités !