Inauguration du tableau peint par Geneviève Caplet.

C’est en l’an 2000 que tout avait commencé. Cette année-là, des satanistes mettaient le feu à la chapelle du XII° siècle qui domine le village et pillaient des tombes du cimetière adjacent. Pour aider à la réfection de ce magnifique patrimoine, une association avait été créée afin de récolter des fonds. Quinze après et avant de la dissoudre, l’idée a germé d’organiser un concours de dessin et peinture qui serait doté de l’argent restant en caisse. La lauréate désignée démocratiquement par le vote des habitants de Mailholas fut Geneviève Caplet qui a peint un immense tableau haut de 2 mètres. Il porte le doux nom de « Mémoire d’ailes »

Ce tableau dont on peut saluer la beauté et tout le symbolisme vient d’être accroché sous le parvis de la chapelle de Mailholas. Un rituel qui met fin à 15 ans d’une histoire qui avait bouleversé toute la Région.

Ce tableau peint par Geneviève Caplet était un peu encombrant précisait Gérard Carrère, maire de la commune, lors de son discours. Il a été déplacé tantôt à la mairie tantôt à l’église, on ne savait trop quoi en faire. C’est lors d’une discussion au conseil municipal que l’idée a germé de lancer un concours de peinture. Idée originale dont les principaux organisateurs furent François et Magalie.

Pour donner de la joie à cet happy end, la chorale «Les cordes locales», dont le chef de choeur n’est autre que Jean Louis Halioua maire de Salles sur Garonne, a donné un récital à l’intérieur de l’église. Un pur moment de bonheur et de partage.

Avec beaucoup d’émotion Magalie fit une proposition à l’ensemble des personnes présentes. Si certes le concert était gratuit, elle invitait chacun d’entre nous à faire un don pour la maison d’enfants malades à Purpan. Cette association ouverte en 2005 est située aux abords de l’hôpital des enfants de Toulouse Purpan. Elle est composée de 32 chambres et de nombreux espaces de vie communs. Elle accueille les familles d’enfants hospitalisés pour permettre le maintien du lien familial malgré la maladie. Bien plus qu’un simple lieu d’hébergement, la Maison permet aux proches du jeune patient de se sentir entouré et soutenu à tout moment.

Les larmes dans les yeux et la gorge nouée, Magalie expliqua avec beaucoup de pudeur qu’elle avait été hébergée dans ce lieu à l’occasion d’une grave maladie qu’a subie son fils âgé alors âgé de 3 mois. Elle y avait trouvé soutien et réconfort.

« Je tiens vivement à remercier Jean Michel collègue élu et chanteur sans qui ce concert aurait eu du mal à exister, ses amis chanteurs qui viennent bénévolement nous enchanter et mes autres collègues élus qui ont tout de suite été partants dans ce projet. Enfin je vous remercie de votre présence et de vos dons »

La soirée se finit dans la joie et l’allégresse en écoutant « les cordes locales » et leur formidable dynamisme. On ne saurait être complet sans préciser que le choeur «Les cordes locales» sont à la recherche de chanteurs et de chanteuses pour compléter la formation. Si vous aimez chanter, si vous aimez la bonne humeur et la simplicité, n’hésitez pas, cette chorale est faite pour vous. Pour tous renseignements contacter Jean Louis Halioua à la mairie de Salles-sur-Garonne, il vous réservera le meilleur accueil.