Il en a fallu du courage et de l’abnégation aux membres du comité des festivités rivoises. Durant une année ils se préparent pour que les fêtes de la Saint Cizi soient un succès et que les rivois viennent en nombre pour partager ces moments si importants qui soudent une collectivité malgré les épreuves. Avec courage, volonté, abnégation et une certaine joie de vivre, ils travaillent pour le bien collectif malgré de faibles moyens si l’on compare à d’autres manifestations d’envergure. Qu’importe la Vérité est ailleurs.

Et puis madame Météo, dans sa grande méchanceté peut-on l’affirmer, dans son manque de reconnaissance et son absence de compassion n’en a fait qu’à sa tête. Au lieu de proposer un doux temps d’été, c’est la pluie et le froid qu’elle a imposés.

C’était sans compter sur le dynamisme des membres du comité. Sans se décourager, ils ont proposé toutes les activités prévues. Certes ici ou là le public était quelque peu clairsemé mais ceux qui avaient eu le courage de venir ont passé de beaux moments. Le concours de pêche s’effectua sous une pluie battante mais les participants se réchauffèrent les coeurs et les corps devant un excellent apéritif.

Le samedi soir, il était réjouissant de constater que les jeunes du village avaient adhéré au choix de la soirée mousse. Ils ont répondu présents et se sont bien amusés dans ce qui reste une valeur sure.

Le succès du dimanche soir

Tout fut oublié le dimanche soir. Les rivois s’étaient déplacés en nombre pour assister au repas puis au spectacle gratuit qui suivait. Un menu dont on relevait la qualité servi par le traiteur Véronique Devic, jeune mariée tout juste remise de ses émotions.

Puis vint le moment tant attendu du spectacle “la fête commence” proposé par le cabaret Le Robinson. Deux chanteurs et quatre danseuses qui ont re-visité les tubes des années 1970 1980 avec cette pointe d’humour qui fait la différence. De nombreux costumes et une mise en scène efficace ont conquis un public qui ne demandait qu’à vibrer et à danser.

Le mauvais temps des jours passés fut vite oublié et ce sont des sourires sur les visages qui remercièrent le comité des fêtes pour leur volonté de servir les habitants de leur village. Qu’ils en soient ici remerciés.