La halle, au centre d’un village, c’est un espace social, de convivialité, de rencontres. C’est là que, de tout temps, les vieux se reposent, que les enfants jouent, que se tiennent marchés et autres manifestations ouvertes à toutes et tous.

Cette conception d’un lieu public ouvert est largement partagée dans nos villages,… sauf à PLAGNE semble-t-il!.

Après des mois de travaux, des milliers d’euros dépensés au point de contribuer à mettre en déficit les finances de la commune , la halle de PLAGNE, bâtiment totalement disproportionné aux dires de tous, au regard du village et de ses activités, tient plus du blockhaus que de l’espace convivial attendu.

Qu’est ce qui a bien pu guider l’équipe municipale pour concevoir et ériger un tel sinistre bâtiment fut-il esthétique, fermé à clef à double tour et en grande partie obstrué par des rideaux hermétiques.

Cet espace qui devrait être ouvert, public, accessible à toutes et tous est de fait confisqué, presque privatisé… Faut-il montrer « patte blanche » pour avoir la clef ( ?). Cet espace fermé de fait rentrera-t-il alors dans la catégorie des lieux recevant du public faisant l’objet d’une commission de sécurité avec des normes drastiques quant au nombre de participants, de sécurité incendie. Toutes les hypothèses sont ouvertes vu le manque d’informations sur ce sujet.

Quelles pourraient être les craintes de Monsieur le Maire ? Un attentat terroriste ? Un squat ? Une opération Nuit Debout? ou simplement un moyen de contrôler la libre occupation de l’espace public pour ses administrés… espace public qui pourtant leur appartient et à tous !

Pendant ce temps là, la cour des comptes, saisie à nouveau par monsieur le Préfet,  ne lâche rien et demande une augmentation de 10% des impôts locaux en 2016 pour rétablir la situation. Une conjoncture financière toujours complexe selon le rapport puisque les comptes présentés laissent subsister un déficit de fonctionnement du budget principal de 142 588  € ;

Le PV de la Cour des Comptes : CONTROLE BUDGETAIRE 2016