Il faisait beau en cette fin de matinée sur les hauteurs de la commune de Beaumont sur Lèze. Monsieur X… faisait sa promenade quotidienne en vélo sans se douter qu’il allait se passer quelque chose d’extraordinaire. Arrivé non loin d’habitations, son attention est attirée par une Renault Clio blanche dont les occupants ont pour le moins un comportement étrange. Après s’être garé, et alors que le chauffeur reste au volant, il voit surgir deux individus qui sautent le mur d’enceinte d’un maison d’habitation, quelques outils à la main ! Drôle de façon d’aller travailler.

Ne s’agira-t-il pas d’un cambriolage ? Voulant être sur, notre cycliste s’arrête, se dissimule quelque peu et attend la suite des événements. Quelques minutes plus tard, les deux protagonistes ressurgissent de la maison, ressautent le mur d’enceinte et s’engouffrent dans la Renault clio blanche. Sur alors de ce qu’il voit, il appelle la gendarmerie en donnant tous les informations utiles qu’il a pu noter et notamment la direction de fuite, Auterive.

Aussitôt un dispositif est mis en place par la gendarmerie et tous les personnels disponibles sont engagés. Une patrouille de la communauté de brigades du Volvestre réussit à intercepter le véhicule non sans difficulté. Deux individus sont interpellés, le troisième réussit à s’enfuir.

Les auteurs présumés sont placés en garde à vue. Toutes les recherches entreprises pour retrouver le troisième homme demeureront vaines. La perquisition immédiatement effectuée dans le véhicule ayant servi à commettre le cambriolage permettra la découverte de nombreux bijoux.

L’enquête effectuée mettra en lumière l’existence d’un périple. Un autre cambriolage dans la même commune ainsi que dans la localité de Pinsaguel sont solutionnés dans le temps de la flagrance et des gardes à vues. Les deux auteurs, défavorablement connus, sont déférés au tribunal de Toulouse en vue d’une comparution immédiate. Comme leur permet la Loi, ces derniers ont demandé un délai pour préparer leur défense. Dans l’attente d’une nouvelle audience, ils ont été écroués à la maison d’arrêt de Seysses.

Après autorisation du Procureur de la République, de nombreux bijoux ont été restitués à leur légitime propriétaire. Un grand soulagement pour ces victimes qui pouvaient récupérer ainsi des biens familiaux si précieux avec une valeur sentimentale inestimable. Des mercis et des sourires qui ont récompensé les gendarmes enquêteurs pour leur efficacité et leur engagement.

Des affaires qui n’auraient pu voir une fin heureuse sans un acte citoyen d’un homme ordinaire et la réactivité de la gendarmerie. Une équipe de cambrioleurs mit hors d’état de nuire pour quelques temps..

Appel à témoins pour identifier d’autres victimes

Tous les bijoux retrouvés lors des perquisitions n’ont pu être identifiés. Si vous avez été victime d’un vol de bijoux, n’hésitez pas à prendre contact avec la communauté de brigades de gendarmerie du Volvestre à Carbonne au 05 61 87 83 17