La Commission permanente du Conseil régional qui s’est réunie le 27 mai a voté une enveloppe de plus de 3,2 M€ pour renforcer l’accès des jeunes et des demandeurs d’emploi aux formations supérieures. La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées souhaite encourager l’accès aux formations supérieures qualifiantes et professionnalisantes pour celles et ceux qui souhaitent reprendre les études. Avant la fusion, les deux Régions développaient déjà un partenariat avec les Universités ou les écoles d’ingénieurs pour offrir aux demandeurs d’emplois des formations gratuites permettant de valider des diplômes nationaux tels que le DAEU (Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires), la capacité en droit, le D.U.T, la Licence Professionnelle ou le Master 2 mais aussi des Diplômes d’Universités.

« Au cours de l’année 2016 sera élaborée une nouvelle politique à l’échelle de la nouvelle Région, tout en assurant une continuité de service pour cette année de transition », a précisé Carole Delga. « Je propose donc pour l’année universitaire 2016/2017 une programmation comprenant 1 110 parcours de formation et 230 Unités d’enseignement pour un montant de 1,7 M€ ».

Ainsi, avec les établissements publics d’enseignement supérieur et l’Université Fédérale Toulouse Midi Pyrénées (COMUE), sont prévus:
– 360 parcours stagiaires en vue de l’obtention de Diplômes d’Université, de Licences professionnelles, de Masters professionnels et différents diplômes, titres ou spécialités d’ingénieurs,
– 750 parcours stagiaires pour les Diplômes d’accès au niveau IV (DAEU A, B et capacité en droit), D.U.T, Diplômes d’Université…
– 140 unités d’enseignement Cnam (groupe en présentiel) et 90 unités d’enseignement Cnam (stagiaires à distance).

Par ailleurs, un programme d’activités comprenant 800 parcours pour un montant de 1,5 M€ (auxquels il conviendra d’ajouter les crédits du CNAM Languedoc-Roussillon votés en juillet prochain) a été acté par la Commission permanente.

Ce rapport a été voté à l’unanimité.