Après Limoux (Aude) en 2015, c’est à Saint-Galmier (Loire), la ville de la source Badoit, que s’est tenu le 16e congrès des « Plus Beaux Détours de France », qui a réuni plus de 180 participants.

Lors de l’assemblée générale, le président Hervé Mariton a réaffirmé le rôle essentiel joué par le réseau des « Plus Beaux Détours » afin de rééquilibrer et de conforter l’offre touristique nationale. Dans cet esprit, les congressistes ont analysé notamment les conséquences de la loi NOTRe sur la compétence tourisme et celles de la loi Patrimoine sur l’attractivité des centre-villes. Il a également été question de rechercher les nouveaux moyens de financement des offices de tourisme, des retombées économiques des événements locaux mais aussi des dispositifs d’accueil des camping-caristes comme des véhicules électriques.

Les participants ont témoigné de l’intérêt suscité par l’offre nouvelle de parcours de liaison entre les villes du réseau, accompagnant ainsi les visiteurs des Plus Beaux Détours dans la découverte des richesses touristiques de notre pays ; des parcours qu’on retrouve sur la carte-cadeau (en échange de 7 preuves de passage) éditée en partenariat avec Michelin.

La ville de Rieux-Volvestre était représentée par Sylvie Mailhol et Elianne Soucasse-Piquemal, élues au tourisme.

Le guide des 100 Plus Beaux Détours est disponible gratuitement dans les offices de tourisme du réseau dont la liste peut être consultée sur le site :

www.plusbeauxdetours.com