Dans l’attente de la décision imminente, Carbonne présente ses atouts.

 

La décision du conseil régional qui décidera qui de Cazères sur Garonne ou de Carbonne se verra octroyer l’implantation du nouveau lycée devrait intervenir dans les semaines à venir. Dans l’attente de ce résultat qui n’est pas neutre pour les deux villes, Carbonne a souhaité rappeler les points forts de son dossier.

Monsieur le Maire où se situera l’implantation de ce nouveau lycée ?

Le projet d’implantation d’un lycée s’est porté sur la zone Millet. Ce lieu devenu stratégique pour la ville a vu l’ouverture d’un nouveau groupe scolaire en 2015 et l’implantation d’une zone commerciale composée d’un centre commercial Carrefour avec 10 boutiques qui viennent juste d’ouvrir. On peut y ajouter la création d’une maison de santé pluridisciplinaire de 24 professionnels qui sera inaugurée d’ici la fin de l’année. Idéalement située à 1600 mètres de la sortie 27 de l’autoroute A64, à 1000 mètres de la gare ferroviaire et 1100 mètres du centre ville , ce lieu non inondable et d’assise correcte ne comporte aucune installation classée ou de risques majeurs à proximité. Desservi par une voie de desserte structurante, le lycée est entouré d’un foncier qui permettra l’installation de zones pour le stationnement de bus scolaires et des déposes minutes.

Y aura-t-il des implantations concomitantes ?

Effectivement, en plus du lycée, nous avons prévu la construction d’un nouveau gymnase qui correspond au cahier des charges fixé par la Région. Il est inscrit à l’OAP (orientation d’aménagement) comme le lycée d’ailleurs. La réserve foncière permettra d’implanter également des terrains de sport.

En ce qui concerne les transports ?

La ville de Carbonne est bien desservie par sa gare ferroviaire avec une vingtaine de dessertes par jour. Dotée d’une régie de transport, nous étudierons la possibilité de mettre en place une navette gare lycée. Le réseau bus Arc en ciel géré par le département sera associé pour revoir les dessertes sur le secteur. Nous réfléchissons également à la possibilité de liaisons douces complémentaires (pistes cyclables).

Mais au fond, pourquoi Carbonne ?

D’un point de vue démographique, la population carbonnaise est jeune (20%). Actuellement 150 lycéens carbonnais étudient à Muret. Si l’on se projette sur un nouveau lycée à 600 élèves cela ferait déjà le quart. De plus trois collèges sont à proximité, il s’agit de ceux de Carbonne bien sur mais également Noë et Montesquieu pour le Volvestre. Le Fousseret bien qu’en Comminges est également tout prêt à seulement 12 kilomètres. Si le choix se faisait sur Carbonne, Cazères n’est qu’à 15 kilomètres alors que Muret se situe pour eux à 34 kilomètres et Saint Gaudens à 31 kilomètres.

Carbonne est également en pleine expansion. Il y aura 8000 habitants dans notre ville en 2020. Ville centre de la communauté des communes du Volvestre, notre territoire correspondra en janvier 2017 à 33 communes pour 29 000 habitants. Il y a actuellement plus de 2000 emplois sur la seule commune de Carbonne. Les finances saines de la ville permettront d’acquitter les 5 millions d’euros correspondant à la part communale sur un cout total qui devrait être de 30 millions d’euros. On peut dire par ailleurs qu’il fait bon vivre à Carbonne et dans le Volvestre et que nous avons une qualité de vie qui nous est enviée.

Etes-vous confiant ?

Soutenu par le conseil départemental, je suis effectivement confiant par le fait que nous avons un excellent dossier et nous avons fait valoir nos arguments. La Région fera son choix en conscience et que le meilleur gagne.