Carole Delga : « Investir sur les projets de grande vitesse, c’est réaffirmer que notre région est attractive »

Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, participait ce jeudi 31 mars, à Toulouse, au colloque « Innover pour financer les grandes infrastructures du Sud-Ouest européen. »

Prenant la parole à une des tables-rondes, elle a déclaré :
« Nous sommes la région la plus attractive de France avec l’arrivée de 50 000 nouveaux habitants par an et pourtant la région la moins bien desservie.

Plusieurs lignes à grande vitesse sont en projet sur notre territoire.
Je rencontrerai le président de la République dans quelques jours pour faire le point sur Bordeaux – Toulouse. Sur Montpellier – Perpignan, j’ai demandé au ministre des transports d’accélérer le dossier dès mon élection. Depuis le tracé a été arrêté, et l’enquête d’utilité publique sera lancée à l’automne. J’irai fin avril à Bruxelles pour solliciter la Banque européenne d’investissement pour participer au financement de cette ligne. Par ailleurs, sur le tronçon Toulouse Narbonne, nous devons avoir une circulation plus rapide et mieux cadencée. J’ai sollicité le premier ministre et nous travaillons avec le préfet pour inscrire les travaux au CPER, a indiqué Carole Delga.

Investir sur les projets de grande vitesse, c’est réaffirmer que notre région est attractive. C’est aussi permettre la création d’emplois et permettre l’indispensable intermodalité avec nos aéroports, nos routes et aussi avec nos ports – la Région est propriétaire du port de Port-la-Nouvelle et du port de Sète – et nos canaux, je pense notamment au Canal du Rhône à Sète. Nous devons penser, plus globalement, aux interconnexions avec le Sud de l’Europe, vers Barcelone, par exemple, a poursuivi la présidente de Région.

Il faut également être plus offensifs pour développer le fret, tant au niveau national qu’international.

Nous devons avoir une vision globale et ambitieuse pour Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.
C’est pourquoi j’ai souhaité engager des États généraux du rail et de l’intermodalité pour engager une réflexion et une concertation avec nos concitoyens. Ils permettront de fixer le cap pour la politique régionale du rail sur notre territoire, pour les 15 à 20 ans qui viennent, a ajouté la présidente de Région.

C’est pourquoi j’ai également lancé un Plan Marshall pour l’emploi et le BTP, qui bénéficiera notamment aux infrastructures de transports, notamment pour la mise en accessibilité des gares.
Soyons innovants et ambitieux pour faire de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées une région attractive et forte au sein du Sud Ouest européen, » a conclu Carole Delga.