Inspirée de la permaculture, la “tour de patates” est une technique qui permet aux jardiniers ne disposant pas de beaucoup d’espace d’atteindre des records de rendement. Le tout en utilisant très peu de place, comme celui offert par un balcon ou une terrasse.

Tous les jardiniers en herbe n’ont pas la chance d’avoir un jardin. Mais pour ceux qui voudraient cultiver des pommes de terre dans peu d’espace, il existe désormais une technique : la tour de patates. Très facile à bâtir, elle ne requiert qu’un peu de terreau et quelques matériaux de récupération. Inspirée de la permaculture, cette technique permet d’obtenir des rendements allant jusqu’à 100 kilos par mètre carré et par an !

Le principe est le même que celui de la culture traditionnelle de la pomme de terre : le buttage.Pour forcer le plant à produire plus de tubercules, on rajoute régulièrement de la terre à la base de celui-ci. Ainsi le plant gagne en hauteur et donc en racines.

Les mettre en terre

À l’intérieur, déposez 15 centimètres de terreau. Placez-y les plants de pomme de terre (portant de beaux germes déjà assez longs -5 cm -en dirigeant ces derniers vers le haut) en cercle, en maintenant une distance de 20 à 30 centimètres entre eux. La meilleure période pour planter s’étend de la mi-mars jusqu’à la mi-avril.
Pour bien réussir sa récolte, il est conseillé de choisir des variétés à bon rendement, comme la safrane. Il faut aussi une terre riche et peu calcaire, par exemple un terreau de plantation ou du compost.

Afin de gagner quelques semaines sur la récolte, on peut également faire pré-germer les plants de patate avant de les planter. Pour cela, il faut les placer un par un dans des boites à œufs et mettre celles-ci dans un endroit ensoleillé et hors-gel. Ainsi, au lieu de longs germes blancs et cassants, ils formeront de petits germes très pigmentés.

Culture en couche

Lorsque les plants germent, il reste à les disposer verticalement dans le terreau, puis à les recouvrir d’une nouvelle couche. Le tout en veillant à maintenir la terre légèrement humide et en repliant les bords du sac vers l’extérieur (si l’on prend ce moyen) afin que les plants ne poussent pas à l’ombre.

Il n’y a plus qu’à attendre les premières feuilles, en arrosant régulièrement sans les mouiller, pour éviter qu’elles n’attrapent le mildiou. Lorsque les jeunes tiges atteignent 20 centimètres, c’est le moment de les butter.

On relève alors le bord du sac et on y ajoute 15 centimètres de terreau. Ainsi, la plante va être forcée à pousser et produira des pommes de terre dans cette nouvelle couche de terre. Il suffit ensuite de répéter ce processus dès que la hauteur des tiges le permet et ce, jusqu’à atteindre le bord du sac.

Au bout de trois à cinq mois selon la variété, les feuilles commenceront à se faner. C’est le moment de la récolte. Il suffit alors de couper les tiges et de défaire la tour en commençant par le haut. Si vous avez suivi nos recommandations à la lettre, vous trouverez de quoi faire de savoureuses frites sur toute la hauteur de votre tour à patates.

Merci à Jean Jacques Valette (we demain)