A l’issue de son entretien avec Guillaume Pepy, président de SNCF, Carole Delga, présidente de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, s’est félicitée d’un « échange complet et constructif autour des enjeux prioritaires en matière de transports, sur lesquels la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées entend peser de tout son poids ».

 

Rappelant qu’elle entend qu’il n’y ait aucun temps mort dans la mise en place des politiques de la 2ème plus grande Région de France, Carole Delga a confirmé son souhait de convoquerdes États Généraux du Rail et des Transports au premier semestre 2016 « pour qu’ensemble, usagers, salariés, financeurs, entreprises et élus étudient – sans tabou – les dossiers, et décident d’un grand schéma régional garantissant l’attractivité et l’égalité de nos territoires, le développement des trains du quotidien, de la grande vitesse, une meilleure prise en compte du fret et de l’intermodalité et des tarifs accessibles à tous ».

A ce sujet, Carole Delga a fait part à Guillaume Pepy de son souhait de voir l’implication de SNCF à ces Etats Généraux et la nécessité d’y accorder les moyens qui répondront aux demandes de la Région.

 

Carole Delga a souligné que SNCF devra s’engager sur un niveau de qualité supérieur à celui constaté. « Je serai attentive à la maîtrise de la qualité du service rendu aux usagers,et notamment des aspects fondamentaux de fiabilité, de ponctualité et de confort. »

 

Par ailleurs, au sujet des Trains d’Equilibre du Territoire, conventionnés directement par l’Etat avec la SNCF et ayant une vocation d’aménagement du territoire en rapport avec les besoins à moyenne et longue distance, la Région a rappelé la nécessité de maintenir une offre cohérente et d’équilibre entre les territoires.

 

Carole Delga a rappelé l’importance du train comme instrument d’aménagement du territoire. 

 

Guillaume Pépy et Carole Delga ont enfin également échangé sur les communications embarquées à bord des trains (Wifi, amplificateur de signal) avec le souhait de la Région de voir des négociations rapides entamées entre la SNCF et les opérateurs téléphoniques pour une implantation d’émetteurs le long des voies ferrées de la Région.