Une commune dynamique et une gestion saine et rigoureuse.

« 2015 aura été une année noire pour notre pays. Noire pour la liberté et la démocratie. » C’est par ces mots que Paul-Marie Blanc a débuté son discours lors de la traditionnelle présentation des vœux. Avant de rappeler le formidable élan de solidarité exprimé en France suite aux attentats de Paris traduisant l’expression de solidarité et de résistance de tout un peuple face aux ennemis de la République. Le maire de Bérat a remercié les Bératais et les habitants des alentours présents lors des rassemblements organisés sur la commune en janvier et en novembre en invitant chacun à ne pas tomber dans le piège tendu par le fanatisme qui voudrait nous pousser à la division, au repli sur soi et générer les amalgames. Résister à la tentation d’abandonner nos valeurs pour sombrer dans la haine.

Le bilan des investissements réalisés lors de l’année écoulée a confirmé le dynamisme d’une commune qui compte 2 926 habitants au 1er janvier 2016 et franchira vraisemblablement le cap des 3000 en 2017. Parmi les plus importants on retiendra la construction de 22 logements sociaux portant à plus de 100 le nombre de logements HLM sur la commune. Située au cœur du village, cette résidence permettra à des personnes âgées et des familles de se rapprocher du centre. Une Maison de Quartier associée sera mis à disposition des associations locales.

M Blanc s’est également réjoui de l’arrivée de plusieurs professionnels de santé dont un médecin au sein de la nouvelle Maison de Santé financée dans un cadre privé ainsi que l’installation d’un distributeur de billets à La Poste. Des panneaux lumineux ont fait leur apparition pour mieux informer les habitants et des radars pédagogiques alertent désormais les automobilistes un peu trop pressés aux entrées d’agglomération. La commune a fait l’acquisition d’une parcelle pour la réalisation d’un nouveau terrain de foot. Enfin une extension du réseau d’assainissement d’un coût de 800 000 € est en cours d’achèvement afin de collecter tout un quartier non encore desservi par le tout à l’égout.

Tous ces investissements, or assainissement, ont été intégralement financés sur les fonds propres de la commune grâce à une gestion rigoureuse des dépenses de fonctionnement. Aucun emprunt n’a été contracté depuis 2009. De même les taux des impôts locaux sont inchangés depuis 2011 et restent inférieur à la moyenne départementale.

La loi NOTRe (Nouvelle Organisation de la République) va modifier en 2016 les périmètres des intercommunalités. Paul-Marie Blanc s’est prononcé en faveur d’un rapprochement avec les communautés voisines du Fousseret et de Cazères. Pour finir, il a souhaité au nom de l’équipe municipale des vœux chaleureux aux forces vives de la commune et aux nombreux participants venus partager le verre de l’amitié.