Faits divers et justice

Le maire de Plagne, une nouvelle fois désavoué par la Justice !

Dans ce petit village d’une centaine d’habitants situé sur les collines verdoyantes aux portes du Comminges, la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Son maire, Henri Rouaix a pris pour habitude de régler les problèmes de la commune en saisissant les tribunaux de la République. Ici le conciliateur est au chômage technique.

Volvestre : La juge demande au Sivom de réintégrer provisoirement Lydie Sevestre

Comme nous l’avions relaté dans une précédente édition, un conflit social oppose le Sivom des plaines et coteaux du Volvestre à Lydie Sevestre, par ailleurs soutenue par le syndicat SUD CT 31. Cette aide soignante avait considéré que sa mise à la retraite contre sa volonté était illégale et que le Droit n’avait pas été respecté. A cet effet un référé avait été déposé par la salariée et son syndicat auprès du tribunal administratif de Toulouse.

Incendies à Rieux Volvestre : Entre résignation et colère, trop c’est trop!

Il était aux environs de 4 heures du matin ce mardi 10 octobre quand la famille Martin est réveillée en sursaut. Atterré, révolté, ce couple d’octogénaire sort de son domicile situé avenue de Saint Julien. Les secours ont déjà été prévenus par les voisins. Les gyrophares bleus aveuglant tournent sans cesse, ajoutant de la dramaturge à l’événement.

26 septembre – Journée européenne des langues : les calandretas dans la rue

Depuis l’annonce de la suppression des contrats aidés, 15 postes ne sont pas remplacés dans les 8 écoles et le collège Calandreta du pays toulousain. Ce sont donc des parents qui à tour de rôle se relaient pour assurer un service minimum. Mais à la fin de l’année scolaire, ce sont plus de 30 postes qui seraient supprimés entrainant la fermeture de la plupart des établissements.

La gendarmerie lance un avis de recherche.

La gendarmerie de Portet sur Garonne lance un avis de recherche. Depuis mercredi 20, les proches de Monsieur Guy MARTHE sont sans nouvelles de lui. En cas d’informations, prière de contacter la gendarmerie de Portet sur Garonne au 05 62 20 70 40.