L'Isle-en-Dodon et environs

8ème circonscription : David Labarre candidat « Résistons ».

David Labarre, champion de cécifoot, médaillé d’argent aux jeux paralympique de Londres en 2012, vise l’or pour ces élections législatives.

Michel Montsarrat : réunions publiques avant le 1er tour.

Françoise Laborde, sénatrice PRG de la Haute Garonne, s’est engagée au coté de Emmanuel Macron dés le 2ème tour de la primaire de la gauche.

8ème circonscription : Michel Montsarrat fait une mise au point.

Face aux inquiétudes des citoyens et les interrogations que soulèvent ses adversaires. Michel Montsarrat souhaite répondre aux interrogations.

Michel Montsarrat à votre rencontre dans la 8ème circonscription.

Michel Montsarrat vous exposera son programme et l’application concrète, en tenant compte des problématiques spécifiques à chaque canton.

Saint-Gaudens : Le football à l’école: une discipline et une fête!

A l’initiative du président délégué du district Haute-Garonne, le football a fait son entrée dans les écoles. Ici ce n’est pas le football  » sauvage » des cours de récréation mais une approche différente de la discipline où garçons et filles ont les mêmes droits .

Législatives : Michel Montsarrat dans la mêlée.

Ancien international de rugby et aujourd’hui restaurateur à Luchon, Michel Montsarrat est issu de la société civile tout comme sa suppléante Sabine Godet.

Budget : la 5C met les comptes à plat.

Au 1er janvier 2017 la loi NOTRe a imposé le regroupement d’intercommunalité. Parfois subi, avec des compétences différentes, et donc avec des problématiques différentes aussi. Quoiqu’il en soit,  il faut composer avec et pour le 1er budget à établir pour la Communauté de Communes Cœurs et Coteaux du Comminges (la 5C) cela ne fut pas simple. Constat pour le président Loïc Leroux de Bretagne et son équipe. Suite à la

Tourisme : un enjeu pour le Comminges.

Depuis le 1er janvier 2017, le tourisme est devenu une compétence obligatoire des intercommunalités. La 5C  n’échappe donc pas à la règle. Pour cela il a été décidé de ne garder qu’un seul Office de Tourisme centralisé à Saint-Gaudens. Les autres deviendront des bureaux d’informations  touristiques. Un seul sera donc en régie, ce qui permettra de bénéficier de plus de subventions. Cela relève aussi de vouloir une politique touristique globale