Le groupe scolaire de Gourdan-Polignan inauguré après travaux.

C’est mardi 4 juin, par une température estivale et un ciel tout bleu, que les travaux de rénovation du groupe scolaire étaient inaugurés.

Parmi les personnalités, Marie-Paule Demiguel, sous-préfète de Saint-Gaudens représentant Etienne Guyot, préfet de Haute-Garonne et de la région Occitanie, John Palacin, conseiller régional représentant Carole Delga, présidente de la région Occitanie, Roselyne Artigues et Patrice Rival (ce dernier représentant Georges Méric, président du conseil départemental), conseillers départementaux et Alain Castel, président de la communauté de communes Pyrénées Haut-Garonnaises. Sans oublier Eric Miquel maire de Montréjeau.

Dans son allocution, Patrick Saulneron maire de la commune, souligne l’importance d’un tel projet, car « rénover une école est toujours un acte important pour la vie d’une commune, des familles et des enfants. »

Il remercie ensuite l’Etat, la Région et le Département pour les subventions accordées à hauteur de 80% du montant total des travaux s’élevant à 375.000€. Il remercie ensuite l’architecte ainsi que les entreprises intervenantes, toutes du territoire.

Alexandra Julian, directrice de l’école bénéficie désormais d’un lieu de travail mieux agencé. Le dortoir est mieux adapté au repos des tous petits car plus spacieux. Les sanitaires ont été refaits. Une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite a été mise en place.

La sécurité n’a pas été oubliée puisque la sortie des enfants se fait désormais sur le parking de la mairie et non plus sur la rue René Arnaud.

Le maire revient ensuite sur l’importance de l’école qui est « l’institution fondamentale de la République, celle qui lui donne son sens et sa grandeur…/… égalité des chances, élément incontournable de la démocratie et de la citoyenneté ».

Il rappelle également qu’il y a eu baisse de dotations de l’Etat pour les communes. « Il ne suffit pas de se dire pour la justice sociale, faut-il encore donner du sens aux mots. Je rappelle que pendant le dernier quinquennat, les collectivités ont quasiment réalisé la totalité des économies  qui leur avait été assignée, pendant que l’Etat ne produisait que la moitié de ses objectifs. »

Et il termine en parlant des enfants : « l’école est leur seconde maison, leur maison est leur première école ».

La sous-préfète insiste sur la transmission du savoir et la transmission entre les générations et sur les bonnes conditions de travail.

« A Gourdan, il y a des projets de par la volonté des élus. Lorsqu’il y a volonté, l’Etat soutient. L’école rurale fait partie du patrimoine et ne doit pas être délaissée car elle a beaucoup d’atouts. Vive l’école de la République. »

Le verre de l’amitié était partagé après la cérémonie.