Chocolatine contre pain au chocolat… l’éternelle « gueguerre » qui oppose le Sud-Ouest de la France au reste du monde continue, et ce, malgré des «pseudo» sondages qui donnent gagnante l’appellation «Pain au chocolat» à 84%… Mouais…

Si on devait écouter tous les sondages en période électorale ça se saurait, comme diraient les anciens… Bref ! Le débat entre les partisans du pain au chocolat et ceux de la chocolatine va connaitre une nouvelle étape avec l’organisation de la 1ère Coupe Mondiale de la Chocolatine ce lundi 27 mai à Toulouse. Et là pour le coup, les candidats qui vont s’affronter autour de la pâte feuilletée et des barres de chocolat vont arriver de toute la France et même de l’Europe ! Il ne manquerait plus qu’un artisan international nous fabrique LA viennoiserie de l’année!

Chocolatine - 55519500_965300813678404_4112917268843724800_n

Mais au fait ? connaissez vous l’origine de l’une des viennoiseries les plus populaires de ce pays ?

La naissance de la chocolatine ou pain au chocolat remonterait au XIXème siècle. C’est le boulanger autrichien Auguste Zang qui aurait importé en France les premières viennoiseries, parmi lesquelles le « Schokoladencroissant ». Il s’agissait d’une sorte de pâte briochée garnie de chocolat qui, prononcée avec l’accent autrichien, se rapproche du mot «chocolatine». Pas étonnant donc que ce terme déchaîne toutes les passions aujourd’hui, y compris dans les plus hautes sphères de l’Etat. Il n’y a pas si longtemps encore,  le chef de cuisine du Palais de l’Elysée, Guillaume Gomez, avait taquiné la présidente de région Occitanie, Carole Delga, à ce sujet lors de leur rencontre dans les allées du Salon de l’Agriculture  en février… Le chef avait pris une photo de leur entrevue et avait tweeté : « On a également échangé sur le pain au chocolat… ». La réponse de Carole Delga ne s’est pas fait attendre :

Chocolatine

Au-delà du sempiternel débat entre défenseurs acharnés de la chocolatine et ceux du pain au chocolat, la Coupe du Monde de la Chocolatine est un évènement à saluer. Organisé par la Ligue Fraternelle des Artisans, ce concours inédit a été créé pour célébrer le métier de tourier. Euh? C’est quoi un tourier ? il s’agit de l’artisan spécialiste de la pâte en tout genre (feuilletée, brisée etc.). A la différence du pâtissier, il s’occupe plus précisément des viennoiseries, fonds de tartes… Exit donc les viennoiseries industrielles et/ou surgelées !

Le 27 mai nous serons au cœur de l’artisanat, du savoir-faire et d’un tour de main qui fera toute la différence pour le jury présidé par Sylvain Herviaux, Président de l’équipe de France des Meilleurs Ouvriers de France Boulangers (MOF). Ça ne rigole plus ! Parmi les candidats attendus, des professionnels bien sûr mais aussi des apprentis et des amateurs. Et même si chacun ira de sa team chocolatine ou sa team pain au chocolat, une chose est sûre la dégustation mettra tout le monde d’accord! Il se susurre même qu’un hymne à la chocolatine est en préparation… Si vous êtes sages, je vous en écrirai les paroles dans un prochain billet*

(*) paroles uniquement réservées aux lecteurs de www.petiterepublique.com (membres de la team chocolatine) bien sûr…