David Labarre mal voyant de naissance ( vision – de 1/10 ième) est un personnage qui force l’admiration même de ses plus fidèles supporters pourtant habitués à le voir relever les défis les plus  insolites.  Ce commingeois aspétois, après avoir été capitaine de l’équipe de France de CECIFOOT vice-championne aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012 + vice-championne d’Europe,  ne garde pas les pieds dans les mêmes chaussures! Il s’est lancé comme nouveau défi de gravir 4 sommets de plus de 3 000m. Il a débuté par l’Aneto, le 26 juin 2018, se réservant le Mont-Blanc pour l’été 2019 ainsi que le Toubkal au Maroc. En 2020, ce sera un 7 400m dans l’Himalaya. En attendant l’été pour  » ne pas perdre le pied », il est parti pour un trek de Carcassonne à Aspet ( 213 km), en autonomie totale avec ses fiches brailles comme seul guide! Parti sur le GR 78, le  vendredi 22 février, son arrivée est prévue à Aspet le samedi matin 9 mars vers 11h, si tout se passe conformément aux plans prévus, la part d’incertitude et d’impondérables restant élevée. Ce dimanche soir, il était du côté d’Audressein ( Ariège), plutôt fatigué après plus de 8 jours  de marche.

On va suivre David jusqu’à son arrivée à Aspet….

Notre homme n’est pas du style à lâcher prise et même si les derniers  jours vont être compliqués à gérer, sa foi inébranlable va l’autoriser  à poursuivre son plan de marche. Pour David, le handicap n’est pas une excuse qui l’autoriserait à être perpétuellement un assisté. Il s’élève contre cette fausse idée et veut prouver que sa tentative va réussir sans le soutien des autres … S’il a déjà du revenir sur ses pas suite à une erreur de parcours, c’est bien seul qu’il poursuit son aventure. Il a ainsi pu croiser au cours de la semaine passée des militaires , des pèlerins qui empruntent ce GR  ( Chemin de Compostelle). Tous ont aimablement prodigué conseils et  apporté parfois des correctifs au parcours de David.

Mardi soir  et jeudi soir, nous ferons un point sur l’avancée de David et tiendrons informés les lecteurs de Petite Republique.com , avant une arrivée que tous espèrent triomphale, à Aspet ce samedi 9 mars.  Tous les marcheurs qui voudraient accompagner David  dans les derniers kilomètres sont invités au rendez-vous fixé à Razecueillé (sur la D5), à 9h30. Pour les autres RDV vers 11h, sur la place du marché d’Aspet.

Une aventure hors du commun

Ce voyage  sera suivi avec attention par les supporters fidèles de David et particulièrement par son ami  Philippe Teigny avec qui David a créé une entreprise  » Capitaine en Motivation » ( sur laquelle nous reviendrons prochainement). La motivation est bien ici  le maître mot, l’esprit d’entreprendre, la foi qui peut soulever les montagnes…..Au pied du Cagire, David sait que la réussite appartient à tout le monde et qu’il ne baissera jamais les bras, surtout pas après les épreuves déjà traversées…

Un avenir se dessine

Au-delà de la dimension humaine extraordinaire de cette  » épreuve », l’aspect technique intervient. Une start-up parisienne doit prochainement recevoir David pour envisager la création d’un GPS pour mal voyants.