Eric Rozès nouveau DGS (directeur général des services) de la 5C.

Eric Rozès a pris ses  fonctions début janvier. Il coordonnera donc les services et sera le pivot entre les élus, la collectivité et les services. Ce commingeois de naissance a fait science Po Toulouse. Il a commencé sa carrière au SIVOM avant de passer les concours de la fonction publique territoriale. Son dernier poste était au sein d’une communauté de communes entre Castres et Mazamet.

Il connait donc la problématique d’une intercommunalité. De plus ayant été élu dans une commune de 800 habitants, il sait les difficultés d’un élu. « La 5C a une population vieillissante d’où une demande importante de services publics, de services à la personnes. Il ne faut pas absolument substituer l’interco à la commune si celle-ci a des compétences en la matière. Si dans une mission celle-ci sait mieux faire il n’y a alors aucune raison pour la 5C de prendre cette compétence.

Les communes sont un formidable réseau de proximité.

Les communes sont ainsi un formidable réseau de proximité qu’il faut maintenir et laisser leur autonomie aux élus. Cette intercommunalité doit se structurer c’est une interco de projets. Les élus doivent poser leurs projets, quels types d’action ils veulent mettre en place et se donner les moyens de le faire. Il faut donc créer un projet de territoire et donner une identité forte à ce territoire. Il faudra choisir 3 ou 4 orientations, avoir un cap.

Pour moi il est important de définir ce plan d’action avec les élus pour que je puisse dire aux 400 agents quelle sera leur mission. Des projets faisables et finançables qui donnent des perspectives positives aux élus et à la population. Il faut cibler 2 ou 3 axes de travail afin de permettre aux maires, même des plus petites communes, de s’impliquer. Chacun a une voix dans l’interco et doit la faire valoir. En créant une identité et un intérêt commun les maires se sentiront plus importants.

Le problème majeur est le temps avant la fin de cette mandature, il faudrait 3 ou 4 ans pour mettre en place ce projet. Ceci en adéquation avec les moyens que l’on a sachant les difficultés avec la baisse des dotations. D’où la nécessité de faire des partenariats avec des entreprises pour l’intérêt général ».

Quelles sont vos qualités ?

«  Je suis toujours loyal avec les élus, je ne fais pas de politique. Mes choix de carrière ont été guidés par l’intérêt général. Je souhaite vraiment aider le président de la 5C, Loïc de Bretagne et les élus de ce territoire».