Réseau Action Climat France

Élections régionales en Occitanie : quel candidat répond le mieux à l’urgence climatique ?

Le Réseau Action Climat publie aujourd’hui une analyse des programmes des quatre principaux candidats pour la Région Occitanie, au regard de leurs propositions pour faire face à l’urgence climatique et sociale.

Alors que Carole Delga (PS-PCF) propose un programme qui se détache du lot, Vincent Terrail-Novès (LREM-Modem), Jean-Paul Garraud (RN) et Aurélien Pradié (LR) ne tiennent visiblement pas compte de l’urgence climatique et vont même à l’encontre de l’enjeu de transition.

A 3 jours du premier tour des élections régionales, le Réseau Action Climat décrypte les programmes des principaux candidats dans les 13 Régions de France métropolitaine, au prisme de 15 mesures concrètes et efficaces pour lutter contre le changement climatique et améliorer notre quotidien.

Pour près de 80% des Français le climat est un facteur de vote important dans le cadre des élections régionales.

Les candidats doivent donc proposer des mesures réellement efficaces face à l’urgence climatique et sociale, d’autant que la transition écologique est créatrice d’emplois et bénéfique pour la santé.

Les priorités en Région Occitanie :

Agir pour développer les transports durables, à la fois pour répondre à l’enjeu climatique puisqu’il s’agit du premier secteur émetteur de gaz à effet de serre régional mais aussi à un enjeu de santé lié aux pollutions générées.

Les candidats doivent ainsi s’engager à moderniser le réseau ferroviaire, développer et rouvrir des lignes pour offrir aux territoires une alternative à la voiture tout en accompagnant la conversion de la filière aéroportuaire.

Accompagner les emplois vers la transition, via par exemple le soutien financier aux entreprises ou encore la formation professionnelle.

Cela implique notamment d’accompagner dès maintenant la filière aéronautique vers la transition, alors que 800 entreprises et 86 000 emplois directs, soit 40 % de l’emploi industriel régional, dépendent de ce secteur.

Il faut dès maintenant accompagner une partie des salariés vers des secteurs de la transition et proposer les formations en conséquence.

D’importants écarts entre les candidats sur les mesures structurantes à mettre en œuvre pour le climat.

Le programme de Carole Delga (PS-PCF) se distingue sur l’enjeu climatique en prenant en compte des mesures incontournables à mettre en œuvre, à la fois pour les transports durables, mais aussi pour les rénovations énergétiques des bâtiments ou encore pour l’élaboration d’un plan de relance régional compatible avec l’urgence climatique.

Elle porte aussi des mesures intéressantes pour lutter contre l’artificialisation des sols. A l’inverse, les programmes de Vincent Terrail-Novès (LREM-Modem), Jean-Paul Garraud (RN) et Aurélien Pradié (LR) ne tiennent tout simplement pas compte de l’enjeu climatique et soutiennent tous les trois dans leurs programmes les investissements routiers, néfastes pour la transition.

Ainsi, si Vincent Terrail-Novès (LREM-Modem) porte partiellement les sujets d’agriculture durable et d’économie circulaire, rien n’apparaît sur les transports durables, la rénovation et les énergies renouvelables.

De même, le programme de Jean-Paul Garraud (RN) est incompatible avec la transition nécessaire, voire propose des mesures climaticides comme le soutien aux aéroports et un moratoire sur l’éolien, bien que proposant des mesures parcellaires sur les transports durables.

Enfin, Aurélien Pradié (LR) propose un programme faible et largement incomplet, puisque seule la question de la relance écologique est traitée de manière lacunaire.

 

Pour Zoé Lavocat responsable climat et territoires au Réseau Action Climatnotre analyse montre que tous les programmes ne se valent pas pour le climat et qu’il est nécessaire de suivre et rehausser ces engagements. Ces mesures ne forment qu’un socle minimal d’actions à mettre en œuvre. Nous appelons les citoyens à s’emparer de notre décryptage pour l’appliquer à d’autres listes et territoires”.

 

Pour en savoir plus sur le positionnement des candidats dans chaque Région, les résultats de notre décryptage sont disponibles sur le site de Réseau Action Climat France.

 

 

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :