Ausson : Coup de gueule à la FNACA !

Lundi 10 décembre, se tenait à la salle des fêtes l’assemblée générale du comité FNACA de Montréjeau, sous la présidence d’André Busato. Après une minute de silence en hommage aux membres décédés au cours de l’année, le président donnait son rapport moral. Parmi les thèmes abordés, celui de la mémoire que les membres de la commission GAGE (Guerre d’Algérie Jeunesse Enseignement), transmettent dans les collèges et lycées.

« Nous rencontrons des élèves avides de savoir, des questions très fortes, de l’émotion à en juger le livre d’or dans lequel ils écrivent leurs sentiments. Par contre, des enseignants sont quelques fois réticents. Quand nos jeunes enseignants réaliseront-ils que l’Algérie était une terre française avec trois départements? Que le maintien de l’ordre était une guerre civile imposée à de jeunes français. Que depuis 1962, on n’a plus envoyé de jeunes citoyens se battre malgré eux. La nouvelle génération d’enseignants ne connait de la guerre que ce que les médias veulent bien leur montrer. Comme bien des politiciens actuels, ils n’ont pas connu la circonscription, la trouille de se faire descendre, les copains qui baignent dans leur sang ».

Les rapports moral et financier ont été adoptés à l’unanimité des membres présents. Le bureau a été reconduit dans son intégralité.

Mots-clés :

Articles en relation :

Une réponse

  1. Au cours de cette réunion . <> Comment font-ils ? il ne sont pas au courant de ce qui s’est passé en 1962 ??
    Extrait du message reçu le 23 Mars 2013 de l’historien Guy Pervillé, qui confirme l’utilité de mes sites.

    <>

    ********************************************************************************************************************************
    Farès à Goléa – Vidéo Ina.fr
    http://www.ina.fr/video/CAF90010726
    En effet, un discours a été pronnoncé pendant la Période Transitoire ( 19 mars-1er juillet 1962) de la PACIFICATION le 23 mai 1962, et le son a été supprimé (censuré?) de cette vidéo, dont voici le texte ci dessous

    Dépêche A.F.P. du 23 mai 1962. du ROCHER NOIR publiée par La Charente Libre
    – L’Algérie indépendante coopérant avec la France, grâce a la volonté et a la détermination de tous les algériens dignes de ce nom, naîtra dans 38 jours et vivra. a déclaré M. Farés en conclusion de l’allocution qu’il a prononcé ce matin à Koléa a l’issue d’une prise d’armes d’une unité de la force locale

    – Dans allocution qu’il adressa aux officiers, sous-officiers, et soldats le président de l’exécutif provisoire à déclaré…

    – des accords signés à Evian au nom du peuple Français par le gouvernement Français et au nom du peuple algérien par le gouvernement provisoire de la République Algérienne constituent les bases nouvelles des rapports entre les deux pays . Nous avons tous, a dit M Farés l’impérieuse mission de réaliser l’étape de transition qui nous conduira à partir du 1 juillet à la constitution d’une Algérie libre, souveraine et indépendante coopérant avec la France.
    Le rôle qui nous est assigné, avec toute l’autorité conférée par le gouvernement Français et le GPRA à l’Exécutif provisoire Algérien est d’une importance historique
    *************************************************************************************************************
    Une violation du principe d’égalité, pour la mutation d’office de certains militaires FSE de l’armée Française, dans cette force locale de l’ordre Algérienne,après le 19 mars 1962 pendant la période transitoire, qui ont essuyer une énorme humiliation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :